0,13% de frais bancaires pour un retrait à l’étranger : qui dit mieux ?

Dans cet article, je vous explique ma nouvelle technique pour limiter au maximum les frais bancaires liés à mes retraits à l’étranger. En quelques mois, je suis passé de 1,99% à 0,13% de commissions en frais bancaires !

J’ai bien étudié le sujet : la solution qui suit est la moins chère de toute. En tout cas, je n’ai pas trouvé mieux… En 2014, je payais au moins 20 euros de commissions de change tous les mois, ce qui est déjà très peu. Aujourd’hui, je suis passé à 1 ou 2 euros par mois. Vous allez bientôt savoir comment économiser quelques billets pour chacun de vos voyages.

Collection internationale de billets de banques@crédits photo : Muscapix

Collection internationale de billets de banques
@crédits photo : Muscapix

Commençons par une règle de base :

Quand vous êtes à l’étranger et pendant vos voyages, vous devez toujours privilégier les retraits au distributeur. C’est plus économique que les paiements par carte ou les conversions de devis en cash.

C’est un peu le béaba en terme de paiement à l’étranger. Préférez toujours les retraits au distributeur à tous les autres moyens de paiement.

La conversion en cash est plus chère (autour de 5% de commissions). Et de toute manière, si vous partez pour un voyage au long cours, vous n’allez pas vous trimballer plusieurs milliers d’euros en liquide…

Les paiements par carte bancaire peuvent être plus chers que les retraits mais beaucoup de banques ont aligné les tarifs des paiements à ceux des retraits. Par contre, cela pose quelques inconvénients supplémentaires :

  • Attention aux commissions locales : certains établissements comme les hôtels, les restaurants ou les sites touristiques prennent une commission sur les paiements par carte. On peut vite atteindre les 5% ;
  • Il y a plus de risques de fraude : un serveur malhonnête et bien entrainé peut retenir les numéros de votre carte bancaire, pour les utiliser ultérieurement. Dans certains pays (c’est assez courant en Amérique latine), les serveurs embarquent votre carte pendant quelques minutes derrière leurs bureaux. La validation du code secret n’est pas toujours demandée et on se contente souvent d’une signature sur le reçu ;
  • Je n’aime pas me trimballer avec ma carte bancaire, pour des raisons de sécurité. Je ne l’utilise que pour les retraits (et les paiements en ligne).

La solution la plus économique quand vous voyagez en dehors de l’Europe, sans aucun doute, c’est le retrait au distributeur.

Bien sûr, il faut maintenant choisir les bonnes banques. Je vous conseille d’avoir au moins 2 banques avec 2 cartes de retrait. Cela m’a sauvé la vie, encore récemment !

Avant, je payais 1,99% de frais bancaire pour chaque retrait

Je suis client chez Boursorama depuis 2007. J’y ai une carte Visa Premier et une assurance à prix imbattable pour mes 3 premiers mois à l’étranger. Leur carte bancaire est totalement gratuite et les frais bancaire liés aux retraits à l’étranger sont parmi les moins chers du marché : 1,99%.

Voici quelques tarifs d’autres banques, pour des retraits hors zone SEPA (dans une autre devise que l’euro) :

Banque postale5 euros + 3,50 euros + 2,30%
Boursorama1,99%
Caisse d’épargne3% + 3,20 euros + 2,80%
Crédit mutuel1,58 euros + 3,30 euros + 2,25%
Fortunéo2%
HSBC5,40 euros + 3,05 euros + 2,90%

Source : linternaute.com

Attention aux frais de change cachées !

La plupart des banques ne calculent pas le taux de change en fonction du marché réel des devises. Soit elles le calculent via des indices internes, soit elle passe par un prestataire. Dans les 2 cas, cela implique des frais supplémentaires. Fortunéo affiche par exemple dans ses conditions générales des frais de 0,30%. Boursorama ne l’affiche pas, mais j’ai remarqué que dans certains pays, les taux de change ne sont pas calculés aux taux du marché.

Boursorama ou Fortunéo sont donc de très bonnes alternatives, très peu chères par rapport à leurs concurrents. Pour ma part, j’utilise Boursorama en tant que banque principale (voici pourquoi).

Mais depuis quelques mois, pour mes retraits à l’étranger, j’ai encore trouvé mieux !

Aujourd’hui, je paye 0,13 % de frais bancaires pour chaque retrait

Lors de mon retour en France, un lecteur assidu, également nomade, m’a fait découvrir une nouvelle banque en ligne : le Compte Nickel (merci à toi Christophe pour le tuyau).

Cette banque nouvelle génération propose des services très minimalistes :

  • une carte Mastercard à 20 euros par an ;
  • une ouverture de compte chez un buraliste agréé ;
  • une totale transparence ;
  • des tarifs simples pour les retraits à l’étranger : 1 euro par retrait ;
  • un RIB, un site internet et un service client par email ou téléphone ;
  • pas de frais de change cachés (taux du marché des devises) ;

C’est à ma connaissance la seule banque qui propose un tarif fixe pour un retrait à l’étranger, sans commission au pourcentage. Alors comment j’arrive à calculer les 0,13% ?

Depuis que je suis de retour en Amérique latine, j’effectue des retraits de 13.000 pesos, soit environ 757 euros. Je ne paye qu’un euro de commission sur ces retraits :
1 / 757 * 100 = 0,13%

Mais je ne prend pas en compte dans ce calcul les 20 euros de frais annuels.

A partir de quelle somme cela devient-il intéressant ?

Si vous vivez une partie de l’année à l’étranger, aucun doute, le compte Nickel est plus intéressant que toutes les autres solutions bancaires que j’ai étudiés. La fréquence des retraits compense largement l’abonnement annuel de 20 euros. Si vous êtes plutôt un intermittent du voyage (clin d’œil à Nathalie, du blog Laterresurson31.fr que j’ai récemment relooké), voici un petit calcul comparatif :

Boursorama ou Fortunéo :
3 retraits de 500 euros / an = 1500 * 2,30% = 34,50 euros de frais bancaires

Compte Nickel :
3 retraits de 500 euros / an = 3 euros + 20 euros = 23 euros de frais bancaires

Un ou 2 voyages hors-Europe, et le compte Nickel devient plus avantageux que les solutions classiques.

Comment ouvrir un compte Nickel ?

  1. Inscrivez-vous sur leur site internet : vous recevrez les horaires et adresses des buralistes agréés les plus proches de l’endroit où vous êtes ;
  2. Rendez-vous chez le buraliste avec une carte d’identité ou un passeport, 20 euros et un téléphone (pour une confirmation SMS).

En moins de 10 minutes, grâce à un dispositif technique ingénieux installé chez le buraliste, composé d’un tablette tactile et d’un scanner, vous aurez ouvert votre compte en ligne et vous disposerez d’une carte de paiement.

Vous devrez scanner votre document d’identité et renseigner vos coordonnées. Un code de confirmation via SMS est également requis.

On vous enverra quelques jours plus tard un code de déblocage de votre carte, vos accès internet et un RIB imprimable. Vous pourrez alors faire un virement sur votre nouveau compte et commencer à utiliser votre carte à l’étranger.

Tablette compte Nickel

Voici le dispositif tablette-scanner installé chez les buralistes. Original et trés pratique !

Pack Compte Nickel

Voici le pack contenant la carte bancaire, que vous sera remis après avoir validé votre inscription

Au moment où j’écris cet article, Nickel affiche sur sa page internet 110.000 clients et 763 buralistes partenaires. Ils affichent également qu’ils sont “agréés par l’ACPR, autorité indépendante adossée à la Banque de France”. J’ai discuté un peu avec la buraliste du “Tabac Brice”, rue Gambetta à Lille. Elle m’a dit que cela marchait bien et qu’il y avait des ouvertures de compte quasiment tous les jours. J’ai également plusieurs amis qui ont ouvert un compte Nickel.

J’ai pour l’instant utilisé 4 à 5 fois ma carte, sans aucun soucis. C’est donc du sérieux… J’ai également vérifié les commissions :

  • je paye bien 1 euro de commission pour mes retraits ;
  • la conversion de devises est bien celle du marché, au centime près.

Ce qu’il faut savoir avant d’ouvrir un Compte Nickel

Voici exactement comment j’utilise mon compte : je fais un virement automatique en fin de chaque mois de mon compte courant Bourso à mon compte Nickel. Quelques jours plus tard, je retire la somme prévue pour 1 euro de commission. C’est dans mon cas de cette manière que j’optimise mes frais bancaires. Mais vous devez également savoir :

  • Pas de découvert ! Ce n’est pas une carte de crédit, mais une carte de débit. Vous ne serez jamais dans le rouge. J’ai testé de retirer plus que ce qui se trouvait sur le compte : ça ne marche pas 🙂
  • Les virements prennent entre 24 et 48 heures, jours ouvrés. Virez donc l’argent pour vos voyages avant de partir ;
  • Les retraits en distributeur engendrent des frais de 1 euro, dans n’importe quel pays. Je vous conseille donc de n’utiliser votre carte que depuis l’étranger, hors zone euro ;
  • Les limites maximales de retrait et de paiement sont respectivement 800 euros sur 7 jours glissants, et 5000 euros sur 30 jours glissants. Il faut le configurer dans votre espace membre ;
  • Nickel n’est pas une banque classique : pas de spéculation sur les marchés, d’intérêts, pas de chéquier, de produits financiers, de conditions d’ouverture de compte… Comme je vous le disais, c’est minimaliste. Et c’est ça qu’on aime !

Si cela vous intéresse, vous pouvez ouvrir un compte en cliquant ci-dessous. Je n’ai aucun lien d’affilié avec Nickel. Si je vous fais découvrir cette offre, c’est simplement car c’est à mon avis ce qu’il y a de mieux pour gérer vos retraits à l’étranger.

Bannière Nickel

Cliquez sur l’image ci-dessous pour vous inscrire

Je ne connais pas encore tous les aspects de cette banque. Si vous avez des questions ou des remarques à rajouter, n’hésiter pas à laisser un commentaire. J’y répondrai avec attention.