Ah, si j’avais pu mieux connaître Paris…

Paris, c’est loin, c’est grand, c’est cher ! Voilà ce qu’on entend trop souvent dans le Nord de la France. Je suis pourtant allé à plusieurs reprises à Londres ou même à Bruxelles, capitale dans laquelle j’ai vécu quelques mois. Je ne connais que trop ppéeu Paris, et pourtant, c’est une ville qui m’attire de plus en plus à chaque fois que j’y mets les pieds. A quand un séjour de plusieurs mois dans la plus belle ville du Monde ? En attendant d’avoir d’assez gros revenus pour me louer un appartement correct dans le centre, j’y suis allé en éclaireur pendant une semaine.

Paris Tour Eiffel

Quelques jours à Bezons, clôturés par une soirée entre blogueurs

Une des raisons pour lesquelles je me suis rendu à Paris était d’aller voir Fabrice Dubesset, blogueur-voyageur sur Instinct Voyageur. Nous avons travaillé ensemble sur une nouvelle version de son blog (bien réussie, non ?) et nous voulions absolument nous rencontrer pour de vrai. J’ai donc pris le lundi un covoiturage de Lille vers Paris (un peu plus d’une quinzaine d’euros) avec Gaëtan, spécialiste en la matière. Le site de Bla Bla Car aurait beaucoup gagné à participer à notre conversation. Gaëtan nous a appris beaucoup sur les abus de certains conducteurs. Un covoiturier comme on les aime !

En fait, Bezons, c’est pas en plein Paris. Mais cela ne nous a pas empêché de sortir dans des bars portugais et de se faire payer une tournée par une barwomen apparemment très contente de nous recevoir, alors que nous étions en pleine discussion au sujet de nos blogs, de nos voyages, de nos projets futurs… On a bossé, beaucoup discuté et même envisagé de se retrouver lors d’un voyage en amérique latine. Une chouette rencontre entre nomades digitaux. Le mercredi, on retrouvait Haydée de TravelPlugin, son compagnon-dessinateur Tony et mon pote Mikaël, qui était également de passage. Une occasion pour aller se boire quelques verres à La Brocante, bar original à l’ambiance très agréable, à quelques minutes à pied de l’arrêt Ménilmontant. Voyages, potins de blogueurs et rigolades furent au rendez-vous toute la soirée, avant que l’appel fatidique du dernier métro vienne à moi. Encore de nouvelles rencontres à Paname, qui petit à petit élargissent mon cercle d’amis parisiens, qui depuis quelques années se réduisait de plus en plus.

Blogueurs à Paris

La fine troupe des blogueurs-voyageurs. De droite à gauche : Haydée, Kalagan, Mikaël, Tony et Fabrice

Le musée des vampires et monstres de l’imaginaire

Avec Mikaël, nous sommes allés à la rencontre de Jacques Sirgent pour une entrevue matinale et une visite de son musée des Vampires et monstres de l’imaginaire. Cet historien du Mal – c’est ainsi qu’il se définit – s’éloigne bien des clichés que l’on pourrait avoir d’une personne s’intéressant aux cultes obscures, aux vampires, au satanisme… C’est surtout pour ce curieux et très intéressant personnage que la visite vaut le détour. Le musée est assez petit, ne compte qu’un salle mais les pièces exposées y sont uniques :

Entrée du musée des vampires et monstre imaginaires

Entrée du musée des vampires et monstres de l’imaginaires

Intérieur du musée

Intérieur du musée

Jacques Sirgent en pleine lecture

Jacques Sirgent en pleine lecture

Après quelques heures de discussion avec Jacques sur les vampires, les sorcières, les cérémonies sacrificielles et autres atrocités religieuses, nous sommes partis manger ensemble dans une petit brasserie voisine. Avant de se quitter, nous nous étions donnés rendez-vous le dimanche pour une visite un peu spéciale du cimetière du Père-Lachaise.

Une nuit dans une auberge de jeunesse “eco-durable”

Le jeudi soir, j’étais invité près du quartier de La Chapelle pour passer une nuit dans la nouvelle auberge de Jeunesse éco-durable de Pajol. Mikaël y avait interviewé le directeur pour un article sur Voyageurs du Net. De mémoire, les tarifs pour une chambre de 2 lits simples, dite V.I.P, avec petit-déjeuner, c’est 29,90 euros par personne. Cherchez sur Trivago, qui recense tout de même un peu moins de 3000 hôtels à Paris : niveau tarif et confort, on s’approche des premiers ibis, Formule 1 et Hipotel. Mais le bâtiment vaut le détour : la plupart des constructions sont en bois, le toit est recouvert de panneaux solaires et le jardin pas encore terminé laisse présager un espace particulièrement charmant au printemps. J’en profitais alors pour y faire une séance de photos, et y venir passer la nuit après m’être baladé dans le 5ème, le 6ème et le 7ème arrondissement, me connecter à internet et me reposer un peu. Le lendemain, après un bon petit déjeuner, je rejoignais mon ami Timothée dans le quartier des Gobelins, pour y passer le restant de la semaine.

Hall d'entrée de l'auberge

Hall d’entrée de l’auberge

Intérieur de la chambre V.I.P

Intérieur de la chambre V.I.P

Toit de panneaux solaires

Toit de panneaux solaires

Jardins en construction

Jardins en construction

Les dessous du métro avec l’association ADEMAS

Le samedi matin, avec Timothée et Mikaël, nous avions rendez-vous avec l’association ADEMAS pour une visite guidée dans les métros de Paris. 2 jeunes guides bien énergiques nous ont amené à plusieurs endroits importants du réseau métropolitain, nous ont raconté l’histoire et la chronologie des fondations, transmis quelques anecdotes, expliqué les techniques de construction sous la Seine… Pour 12 euros et quelques tickets de métro, nous nous sommes promenés avec un groupe d’un peu moins de 30 personnes dans l’univers du métro et avons terminé notre promenade dans un station désaffectée, servant aussi de QG à l’association. La passion des 2 guides vous envoûtera pendant 2 ou 3 heures. Merci à Alain Petrucciani pour les photos.

Station Chatelet

Chatelet : la première station du métro parisien

Premier tunnel de métro

Le premier tunnel de métro

Ancienne publicité en relief

Ancienne publicité en relief

Station abandonnée

Tunnel d’une station abandonnée

Visite du cimetière du Père-Lachaise

Pour le dernier jour de cette virée à Paris, nous avions rendez-vous avec un groupe de 4-5 amis au cimetière du Père-Lachaise. Jacques Sirgent, l’historien du Mal, nous y attendait pour un visite un peu mystique du cimetière. Il nous a emmené dans tous les endroits un peu glauque, où certains croyants de l’obscure vienne tfaire des cérémonies, des sacrifices, des dégradations de tombeaux…

Entrée du cimetière le Père-Lachaise

Entrée du cimetière le Père-Lachaise

Ange protecteur

Ange protecteur (remarquez que son aile droite est “incoupable”)

Tombeau de Chopin

Tombeau de Chopin

Serait-ce le tombeau d'un vampire ?

Serait-ce le tombeau d’un vampire ?

Titi auprès de Ticky

Titi auprès de Ticky

Une dernier nuit dans le canapé de mon pote ch’ti, un ultime voyage en métro vers la porte de la Chapelle pour un covoiturage avec Philomène et me voilà de retour à Lille, puis en Belgique pour aller raconter à mes colocataires de Tournai mes ragots parisiens.