7 arnaques à éviter au Cambodge

C’est en discutant avec un magistrat de Lille d’origine cambodgienne et président d’une association de protection et de défense des victimes du génocide Khmer rouge, que ma curiosité pour ce pays s’est révélée. En attendant mon retour en Europe, pourquoi ne pas obtenir tout de suite quelques informations sur le Cambodge, qui fait partie de l’OIF et où je pourrais proposer des ateliers. Je reçois donc aujourd’hui un article invité sur le Cambodge, et plus précisément sur les arnaques à éviter pour continuer à voyager pas cher.

Arnaques au Cambodge

Le Cambodge est sans aucun doute partie des plus belles destinations de voyage. Il est très prisé des baroudeurs comme des adeptes du voyage organisé avec en 2011, une fréquentation de plus de 2.8 millions de visiteurs, ce chiffre étant déjà atteint pour 2012 sur les dix premiers mois de l’année.

Ce boom du tourisme est dû en grande partie aux merveilleux sites à découvrir, comme les fameux temples d’Angkor Wat se trouvant à quelques kilomètres à peine de la ville de Siem Reap, mais aussi au coût de la vie qui le rend abordable pour le touriste lambda.

Dans la province de Siem Reap, 36% de la population vie avec moins de 30 centimes d’euros par jour et le salaire moyen d’une serveuse ou d’un employé d’hôtel ne dépasse que trop rarement les 75€ par mois. Il est donc malheureusement assez normal que l’on voit se développer toutes sortes de petites arnaques pour tirer profit de cette énorme manne financière qu’est le tourisme.

Laissez-moi vous aiguiller un peu en vous donnant les sept pièges les plus fréquents que l’on essayera de vous tendre au cours de votre voyage :

1. Obtention du  visa cambodgien à la frontière

Beaucoup de visiteurs arrivent directement au Cambodge par avion et donc n’ont aucun problème pour obtenir leur visa cambodgien dès leur arrivée auprès des services de l’immigration, quoique… ( voir arnaque numéro 2). Par contre, c’est une tout autre paire de manches quant vous arrivez par voie terrestre notamment depuis la Thaïlande. En effet, il est assez commun que le minibus qui vous transporte, moyen de locomotion le plus utilisé depuis Bangkok, s’arrête quelques kilomètres avant la frontière dans un petit restaurant pour vous « aider » dans vos démarches d’obtention de visa. Ils vous factureront ce service 45$ au lieu des 20$ requis, mais pas d’énervement, dites leur juste que vous avez déjà votre visa et ils s’empresseront de vous mettre à l’écart du groupe pour ne pas que vous influenciez les autres. Même chose à la frontière ou bon nombre de rabatteurs ou de faux officiels tenteront de vous « aider », ne vous arrêtez pas et continuer votre chemin jusqu’au guichet des douanes.

2. Paiement du visa cambodgien

Etant l’un des pays les plus corrompus au monde, ne soyez pas surpris si les fonctionnaires du bureau de l’immigration tentent de vous « escroquer » un peu. Le prix du visa touristique est de 20$ et pas plus. Arriver avec quelques photos d’identité  vous évitera aussi des soucis.

3. Le taux de change au Cambodge

Le Cambodge est l’un des quelques pays au monde où l’on peut partout payer en dollar US, en plus de la monnaie locale, le riel. Si vous arrivez avec des euros, ne changez pas d’argent à la frontière ou à l’aéroport car le taux sera catastrophique, ou alors juste le strict minimum. Préférez utiliser les quelques devises étrangères qu’il vous reste et qu’ils prendront avec joie, ou chercher un distributeur de billet pour retirer des dollars comme dans tous les guichets électroniques du pays.

billet-10000-riels

Billet de 10000 riels, soit 2 euros

4. Où dormir au Cambodge

Vous vous êtes renseigné en amont et avez choisi un petit hôtel comme camp de base. A votre descente du bus ou votre sortie de l’aéroport, un tuk tuk vous prend en charge et vous propose de vous emmener à votre hôtel de charme. Hélas, après 200 mètres de course et trois coups de téléphone, il vous informera qu’il ne connaît pas cet établissement, qu’il a malheureusement fermé, ou pire encore, vous déposera ailleurs sans rien dire. Il faut savoir que les chauffeurs touchent des commissions lorsqu’ils ramènent des clients dans la majorité des boutiques ou hôtels, donc soyez ferme mais courtois et il vous emmènera à bond port, ou dans le pire des cas dites lui de s’arrêter et prenez en un autre.

5. Le prix des transports

Un court trajet en tuk tuk vous coûtera entre 2$ et 3$, ou entre 12$ et 15$ pour une journée complète aux temples d’Angkor. Les motos taxi sont moins chères mais bien plus dangereux : comptez entre 1$ et 2$ pour une course. Un trajet en taxi de Poipet, à la frontière thaïlandaise, jusqu’à Siem Reap coûte maximum 30$ et comptez 70$ de Siem Reap à Phnom Penh. Ne payez jamais d’avance et pour un service à la journée, validez le trajet exact avant d’embarquer.

Tuk tuk dans l'attente d'un client

Tuk tuk dans l’attente d’un client

6. Les souvenirs de voyage cambodgien

Il est strictement interdit de sortir du pays avec des authentiques vestiges angkoriens comme des statues ou des bronzes. Une très lourde peine de prison attend les pilleurs de patrimoine, donc si l’on vous en propose, passez votre chemin car ce sont soit des faux soit un piège.

Statues modernes du Cambodge

Statues modernes du Cambodge

7. Le business de la charité

Un véritable commerce s’est développé au Cambodge autour de la charité. Par exemple, certains orphelinats sont tenus par des gens peu scrupuleux qui s’enrichissent sur le malheur de leurs pauvres pensionnaires. Réfléchissez à deux fois avant de donner, et si l’on vous ouvre en grand les portes à votre arrivée, c’est souvent de mauvais augure car les « vrais » orphelinats sont très durs à pénétrer. Mais que cela ne vous empêche pas d’aider ce pays qui en a malheureusement grand besoin, un organisme comme ConCERT à Siem Reap vous aiguillera vers des adresses respectables de la ville et vous pourrez avoir toute confiance.

Je n’ai pas voulu faire un constat alarmant sur le pays, juste vous donnez quelques astuces. En plus d’être magique, le Cambodge est une destination très sûre, comparé aux autres pays asiatiques et je ne parle pas des pays occidentaux. Partez sans craintes, profitez des paysages, de ces gens foncièrement gentils et si souriants, et ce voyage sera à coup sûr inoubliable, dans le bon sens du terme.

L'avis de Kalagan

J’ai l’impression que ces conseils de voyage aux Cambodge sont valables pour beaucoup de pays du monde. Visas, frontières, taux de change, hôtels, transports, boutiques pour touristes, charité… Voilà des dépenses auxquelles il faut faire attention, et le meilleur moyen de ne pas se faire arnaquer, c’est d’être renseigné auparavant. Il m’arrive souvent de demander à une personne dans le rue le prix d’un taxi avant d’aller en chercher un. Cela me met dans de meilleurs conditions pour négocier si le tarif est trop élevé. Le Cambodge est une destination safe ? Et bien tant mieux, cela me changera de l’Amérique centrale 🙂