Arrêter de procrastiner : 8 règles pour devenir plus fort que Bruce Lee

Dans cet article, vous allez apprendre à combattre la procrastination et à la mettre une bonne fois pour toute au tapis. Si vous êtes entrepreneur, si vous voulez atteindre vos objectifs, réaliser vos rêves, vous ne pouvez pas procrastiner. C’est sûrement une des premières habitudes que vous devez perdre. Suivez ces 8 règles et procrastiner fera partie de votre passé.

Bruce Lee

On a tous nos héros. Bruce Lee, c’est un des miens. D’abord pour ses films qui ont marqué mon enfance. Je rêvais de mettre la raclée aux camarades de classes qui le méritaient, façon Kung-Fu 🙂

Il y a quelques mois, j’ai lu une biographie écrite par sa femme. Impossible de la retrouver sur internet. J’ai trouvé ce livre en espagnol, dans une vente de garage.

Bruce Lee n’était pas qu’une star de cinéma, reconnu comme l’homme qui avait atteint la perfection physique, et qui était imbattable au combat à mains nues.

C’était avant tout un grand professeur d’arts martiaux et un grand philosophe.

Il passait son temps à lire, à s’entrainer. Il se levait à 6h du matin tous les jours, se concoctait ses propres jus de fruits et de légumes. Il courrait quotidiennement et se déplaçait la plupart du temps en vélo. Il ne s’arrêtait jamais de faire des exercices.

Un de ses amis raconte qu’une fois, pendant un trajet en avion, Bruce donna des coup de poing sur le siège devant lui pendant plusieurs heures pour faire travailler un de ses muscles. Il était proactif, tout le temps.

Bruce Lee Minimalisme

Bruce était également adepte du minimalisme et de la simplicité volontaire.

Bruce Lee, c’était un champion de la motivation.

Procrastiner ? Flemme ? Ces 2 mots ne faisaient pas partie de son vocabulaire. Et c’est grâce à cette détermination sans faille qu’il est devenu l’homme chinois le plus célèbre du monde.

Vous aimeriez devenir aussi fort que Bruce Lee ? Suivez ces 8 règles pour arrêter de procrastiner, une bonne fois pour toute !

J’aurais pu vous compiler des dizaines de conseils que l’on trouve sur de nombreux blogs pour arrêter de procrastiner. Mais j’ai plutôt décider de me focaliser sur ceux qui me paraissent les plus importants, ceux que j’utilise au quotidien ou auxquels j’aspire.

1: Réagissez rapidement à vos pensées procrastinatrices

La source de la procrastination est avant tout une pensée que notre cerveau émet. Serait-il naturellement fainéant ?

“J’ai la flemme…”
“Je le ferais demain…”
“Encore 20 minutes, et je me lève…”
“Tant pis, je le ferais plus tard dans la journée…”

Voilà le type de pensée qu’il nous arrive souvent d’avoir. Quand notre cerveau a le choix entre ne rien faire et s’activer, il va préférer ne rien faire. On doit tenir cela de nos ancêtres primates 🙂

Singe sieste

Rien de tel qu’une bonne sieste…

Si vous voulez donc vous attaquer à la source de la procrastination, il faut être conscient de ces pensées, qui sont tout à fait naturelles et communes à chacun de nous. Soyez tout simplement plus fort qu’elles. Répondez-leur par une action immédiate.

Une pensée de flemme au lit ?
Levez-vous.

Une envie de rester dans le canapé pour regarder la télé ?
Éteignez-là sur le champ.

Pas envie d’écrire votre prochain article ?
Ouvrez un fichier et écrivez les premières phrases.

Certains sportifs de haut niveau ou cadres de multinationales se répèteront mentalement un mot pour parer ses pensées : “STOP”, “GO”, “FOCUS”… A vous de voir si cela marche pour vous.

Le plus important, c’est de réagir tout de suite, avant que les bienfaits de la procrastination rendent la tâche plus difficile.

2: Soyez proactif !

Être proactif, c’est prendre les choses en main, c’est être acteur de sa vie, avoir des objectifs, des projets, entreprendre, saisir des opportunités… C’est penser au futur plutôt qu’au passé.

Être proactif, c’est tout à fait le contraire de procrastiner.

N’oubliez-pas ce mot, il est d’une importance cruciale : PROACTIF. C’est un mot que je me répète sans cesse quand je sens que la procrastinaiton m’envahit. Dans son livre très recommandable, Les 7 habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu’ils entreprennent, Steven Covey en fait la première habitude à acquérir.

Soyez proactif, consciemment, et soyez-le de plus en plus.

Et dans quelques années, la procrastination fera partie de votre passé.

3: Optez pour le réveil matinal

La manière la plus agréable de procrastiner, c’est de rester dans son lit quand vient l’heure du réveil.

Si vous êtes professionnellement indépendant et que vous n’avez rien d’urgent prévu dans la matinée (un rendez-vous ou une call sur Skype par exemple), procrastiner régulièrement dans votre lit peut devenir un réel problème pour votre activité.

Vous devez vous lever tôt !

  • vous apprendrez alors à combattre la procrastination à sa source et à sa première apparition dans la journée. Et cette habitude vous servira toute votre vie.
  • vous pourrez profiter du calme du matin et des chants des oiseaux. Vous gagnerez du temps chaque jour pour vos activités et pour atteindre vos objectifs. Vous pourrez commencer vos journées par les tâches les plus importantes et vous serez fier de vous quand à 11h, l’essentiel du travail de votre journée sera déjà réalisé.

Si vous avez du mal à vous réveillez tôt, voici un article qui vous aidera :

Réveil matinal de Superman

28 astuces pour passer au réveil matinal
Superman n’a pas non plus une grande réputation de procrastinateur !
@Crédit photo : Meejay7

4Faites des “buglists” plutôt que des “todolists”

On écrit tous des listes de choses à faire, et en général, on ne fait que la moitié. C’est bien de faire des todolists si elles restent simples.

Mais pour arrêter de procrastiner, c’est mieux de faire des “buglists”.

Qu’est ce que j’appelle des “buglists” ? Ce sont tout simplement des listes de choses à ne pas faire ou à ne plus faire. Plusieurs blogueurs américains, comme Tim Ferris dans cet article (en anglais), appellent cela des “not-to-do lists”.

Voici un exemple de buglist pour mes activités professionnelles :

  • ne travailler qu’avec de bons clients (bon feeling, budget correct, projet intéressant…) ;
  • ne checker uniquement que le dossier “#urgent” de mes emails le matin ;
  • ne plus faire de Skype de plus d’une heure ;
  • ne plus écrire d’email de plus de 5 lignes ;
  • n’aller sur Google Analytics que le lundi.

Voici un autre exemple de buglist personnelle :

  • ne se connecter sur Facebook que le mercredi, pendant 20 minutes (lire cet article pour éradiquer votre addiction à Facebook) ;
  • ne plus utiliser mon smartphone pour surfer sur internet ;
  • ne plus regarder les interviews de Bourdin ;
  • ne plus fumer, même en soirée ;

Vous avez compris le principe ?

Plutôt que de lister des tâches à faire, lister des tâches à ne pas faire, qui sont en général liées au fait de procrastiner.

5: Faites des todolists pour les petites choses du quotidien

J’ai maintenant pris l’habitude d’avoir des listes de tâches non-professionnelles, que je met en évidence sur la table du salon. Quand vous aurez terminé de travailler, plutôt que de vous affaler dans le canapé, prenez votre liste de tâches et activez-vous. Voici par exemple ce qu’il y a actuellement sur ma liste :

  • amener les fringues à recoudre ;
  • photocopie IF + carte ID
  • acheter un rasoir + 3 lames ;
  • acheter pied pour mon smartphone ;
  • preparar té verde frio con tomillo y miel de maguey.

Grâce à ce système, à chaque fois que je termine de travailler, plutôt que de procrastiner, j’ai quelques petites tâches du quotidien à faire.

6: N’oubliez-pas la règles des 2 minutes

La plupart des auteurs qui ont écrit sur la procrastination, la motivation ou l’organisation (je vous conseille dans cette thématique La méthode GTD et L’art d’aller à l’essentiel) donnent ce conseil :

Si vous devez réaliser une tâche qui prend moins de 2 minutes, faites-la tout de suite.

Cela ne sert à rien de noter dans une liste une tâche rapide à exécuter. Autant le faire tout de suite pour s’en débarrasser !

7: Ne pas procrastiner grâce au premier pas

Quand on doit se mettre à la tâche, le plus difficile, c’est de commencer. Ne vous fixez pas sur votre objectif global, mais sur la première action à réaliser.

Un exemple tout simple :

Vous avez la flemme d’aller faire votre footing ou d’aller faire votre entrainement hebdomadaire ? Commencez tout simplement par mettre votre tenue de sport. Une fois en short et en baskets, vous serez plus apte à vous lancer !

Plutôt que de penser à la tâche entière, focalisez-vous sur la première petite action.

8: Et surtout, procrastinez intelligemment !

On n’est pas des machines non plus ! Glander au soleil, lire pépère dans son hamac, fumer un petit pétard à la belle étoile… La oisiveté, ça fait du bien de temps en temps.

Alors faites des siestes, des pauses, prenez des vacances… Mais faites-le consciemment, un peu comme une récompense.

Procrastinez intelligemment.

Et si vous voulez dès à présent vous mettre à la tâche, prenez votre carnet de note, listez rapidement les conseils de cet article, et appliquez-les dès aujourd’hui !

Pour conclure, je laisse la parole d’un de mes philosphes préférés, Bruce bien sûr :

“If you love life, don’t waste time, for time is what life is made up of.”

(Si tu aimes la vie, ne perd pas ton temps, car le temps est ce dont la vie est faite)

Bruce Lee Smile