Prendre des cours d’espagnol à Bruxelles

Nombre de mes interlocuteurs sont du même avis : le coté très cosmopolite de Bruxelles est un des charmes remarquables de la capitale. On s’en aperçoit très rapidement dans les transports en commun et dans les bars, où se confondent principalement le français, le néerlandais, l’anglais et l’espagnol. Mieux, il m’est arrivé la semaine dernière de ressortir un peu de « swahilish » avec un étudiant congolais. J’apprends l’espagnol à Bruxelles depuis 3 semaines, où j’ai trouvé le moyen de prendre des cours d’espagnol intensifs sans débourser des fortunes.

Cours d'espagnol à Bruxelles

Pourquoi apprendre l’espagnol à Bruxelles ?

Remettons quelques pendules à l’heure. Je suis rentré en Mars dernier d’un long voyage au Kenya, où j’y ai d’ailleurs appris l’anglais. Il me restait alors 5 mois avant mon départ en Amérique latine, 5 mois pendant lesquels je devais absolument apprendre l’espagnol, ou tout du moins acquérir de bonnes bases pour faciliter mon apprentissage sur place. Il faut savoir que j’ai choisi allemand LV2 au collège et ai participé à 2 très courts séjours linguistiques en Allemagne. J’aurais pourtant préféré apprendre l’espagnol. Je n’avais donc en rentrant d’Afrique aucune base en espagnol. J’ai alors décidé de rejoindre Mikaël et Itzal à Bruxelles, compagnons de voyage et de travail au Guatemala et au Chili. Mais où apprendre l’espagnol à Bruxelles ?

Mes premières recherches de cours d’espagnol à Bruxelles

Je me suis donc naturellement rendu sur Google pour trouver des cours d’espagnol à Bruxelles, de préférence intensifs. J’ai trouvé quelques écoles privées, aux tarifs exorbitants. Prenons une base de 10 euros de l’heure. A raison de 4 cours de 2 heures par semaine, on s’en tire à 320 euros par mois. C’est plus cher que ce que je paye pour ma colocation à Bruxelles ! Je me suis alors penché sur des organismes culturels et des associations, plutôt que vers des structures privées. La maison de l’Amérique latine à Bruxelles par exemple dispense de cours très intéressants puisqu’ils sont orientés vers la culture latino-américaine. Mais pour 210 euros les 30 heures (soit 7 euros de l’heure), à raison de 4 heures par semaine, les tarifs étaient encore trop élevés et la fréquence, pas assez intensive à mon goût.

Je découvrais quelques jours plus tard sur www.apprendreespagnol.be que l’IEPSCF de Uccle dispensait des cours de langues à des tarifs imbattables.

Mes cours d’espagnol à Bruxelles pour moins de 80 euros

L’IEPSCF d’Uccle (ou Institut d’Enseignement de Promotion Sociale de la Communauté française) propose des formations, niveau lycée et université, dans de nombreuses disciplines. Ces formations sont dispensées en cours intensifs ou en cours du soir. En tant qu’organisme publique, l’IEPSCF a pour vocation d’instruire des élèves, et non de faire du profit. Je me suis donc inscrit à une session débutant d’espagnol, sans devoir remplir aucune condition administrative particulière. J’ai réglé un peu moins de 80 euros pour un module de cours de 120 heures, réparties en séances de 4h30, 4 fois par semaine. Soit moins d’un euro l’heure !

J’atteins bientôt la moitié du module, et même si contrairement à tous ceux qui me disent que l’espagnol c’est facile (comment considérer qu’il est facile d’apprendre une langue, si proche soit-elle du français ?), je n’avance pas aussi vite que je le souhaiterais, les cours auxquels je participe sont très plaisants. Nous sommes un peu plus de 10 élèves à participer à un cours très vivant, parsemé de sketchs, d’interventions orales, de chansons, …

Les élèves ont entre 20 et 50 ans. Ils sont tous de nationalités différentes : un vrai « Melting pot » : belge, français, polonais, russe, camerounaise, israélienne, italien, roumaine, algérien, marocaine, … Il y a même Luna qui est guatémaltèque ! Néanmoins, tout le monde parle français et vit en Belgique.

Pour ceux qui désirent prendre des cours d’espagnol à Bruxelles, vous avez toutes les informations dont vous avez besoin. Il suffit maintenant de vous y rendre (bus 48, arrêt Decroly) avec une carte d’identité et du liquide (à moins que vous ayez une carte de paiement belge).

Il existe toujours des solutions alternatives aux cours particuliers pour apprendre les langues (ce séjour linguistique à Malte par exemple) alors n’hésitez pas à en parler à vos contacts et à entreprendre quelques recherches sur internet avant de vous lancer dans l’apprentissage d’une langue.

Je dois y aller, mon prochain cours commence dans 1 heure et j’ai 25 minutes de bus.
Hasta pronto !

Cet article vous a plu ? Partagez !