Départ pour l’Amérique latine : l’aventure continue

J’écris ce billet à l’ancienne sur une feuille de brouillon, dans le train au départ de Bruxelles, direction Bray-Dunes, pour une dernière bouffée d’oxygène en terre natale. Au moment où vous lirez ces mots, je serai dans l’avion qui me déposera à Cancún, au Mexique, pour un long voyage en Amérique latine. C’est aujourd’hui que commence le second volet de mes aventures. Je continue à voyager au long cours avec mon sac à dos de baroudeur et mon bureau mobile, et m’apprête à travailler pour l’Alliance française de Quetzaltenango.

Kalagan à Bray-Dunes

Pourquoi l’Amérique latine ?

Il y a environ 1 an, mon pote Mikaël, journaliste expérimenté et talentueux, et compagnon très agréable, très drôle et très vivant, m’a proposé de l’accompagner dans un voyage de plusieurs mois en Amérique latine. Ce continent bien connu des grands voyageurs est une destination de routard. J’ai donc accepté. Nous voulions que ce voyage ait une portée professionnelle. Le statut de touriste ne m’intéresse plus et lorsque je voyage, je veux pouvoir m’intégrer socialement et m’investir personnellement avec les populations locales. Nous avons donc créé une association pour combattre le tourisme de masse et promouvoir un tourisme alternatif, plus responsable, plus écologique et insolite. Notre association mène 2 types d’actions :

  • Dispenser des ateliers de journalisme et de techniques de publication sur internet, en orientant la ligne éditoriale vers le tourisme responsable ;
  • Editer un site internet collaboratif où se réunissent les acteurs de tourisme responsable et de la blogosphère du voyage.

C’est chose faite et notre projet est maintenant lancé :

J’écrirai prochainement des articles complets pour décrire plus précisément ce projet associatif. Vous pouvez déjà y jeter un œil en attendant.

Itinéraire, durée du voyage et logistique

Nos premiers ateliers commencent le 17 septembre, à l’Alliance Française de Quetzaltenango, au Guatemala. Ce qui nous laisse 2 semaines pour explorer le Yucatán, traverser le Belize, découvrir le site archéologique de Tikal, un des plus grands centres urbains de la civilisation Maya et nous rendre chez Joffrey, directeur de l’Alliance française de Quetzaltenango, qui sera aussi notre colocataire. Pendant ces 2 mois, nous aurons tout le temps nécessaire pour aller explorer les curiosités guatémaltèques, perfectionner notre espagnol et rencontrer les acteurs du tourisme responsable. Nous y amènerons les étudiants pour réaliser des enquêtes, interviews et reportages, que nous publieront sur Voyageurs du Net. L’étape suivante sera le Mexique, qui regorge de destinations insolites. Nous prévoyons notamment d’aller à Palenque, pour un festival trance-psychédélique qui débutera quelques jours avant la fin du monde.

Mon itinéraire grossier en Amérique centrale

Mon itinéraire grossier en Amérique centrale

Qu’est-ce qui est prévu en 2013 ?

Je n’ai pris qu’un aller simple et compte rester en Amérique latine pendant 1 an. Plusieurs autres destinations m’intéressent beaucoup : le Costa Rica, la Colombie, l’Equateur, le Chili, l’Argentine… Tout dépendra des prochains ateliers que nous dispenserons. J’aimerais aussi travailler pour un projet de volontariat, comme lors de mon voyage au Kenya, faire quelques ascensions de volcans ou de montagnes, passer 1 mois ou 2 au bord d’une plage pour terminer un ebook que j’ai commencé à écrire et comme d’habitude, bourlinguer seul dans des endroits peu fréquentés par les touristes et vivre des aventures de voyageur routard. Je pars bien évidemment avec mon laptop pour continuer à travailler sur mes projets web et emmène un meilleur appareil photo, dotée d’une caméra (Olympus TG-820). Ce sera l’occasion pour moi de me perfectionner en photographie et de me mettre aussi à la vidéo.

Le stress du départ est bientôt à son apogée et les questions que connaissent nombre de voyageurs me martèlent déjà la tête : N’ai-je rien oublié dans mon sac ? N’est-il pas fou de partir si loin, si longtemps ? Est-ce que mon budget tiendra le coup ? L’apprentissage de l’espagnol ne va-t-il pas être trop difficile ? Vais-je réussir à garder toutes mes affaires en sécurité ? Vais-je pouvoir continuer à travailler sérieusement tout en voyageant ?

Je bénéficie néanmoins d’une dernière réjouissance avant de partir : je réalise une interview téléphonique demain avec une journaliste de la Voix du Nord qui compte publier un article sur mes aventures. Je lui ai suggéré ce titre : « Un globe-trotter Bray-Dunois en terres Mayas » 🙂

Merci à vous tous de suivre mon blog. Je continuerai à y poster une fois par semaine des récits de mes aventures en Amérique centrale et des conseils pour travailler sur internet tout en voyageant.

Hasta pronto !