Promenade dans les dunes du Perroquet, à Bray-Dunes

Et bien mine de rien, le département du Nord est un des plus touristiques de France. Selon les années, les organismes d’études et les méthodes de calculs, le Nord serait positionné en moyenne entre 5ème et dixième dans la plupart des classements des départements les plus touristiques de France. Et pourtant, c’est le département le plus froid ! Entre les vastes étendues de la Côte d’Opale, les musées et l’architecture lilloise, les welshs, potjevleeschs, carbonades et autres plats flamands, notre proximité géographique et culturelle avec les anglais et les belges, les ch’tis sont au TOP. Je vous offre aujourd’hui une petite promenade dans le ch’Nord du ch’Nord, aux dunes du Perroquet de Bray-Dunes, mon village d’enfance. Bray-Dunes, c’est la ville septentrionale de France, la plus au Nord de France, tout en haut. C’est aussi, non-objectivement parlant, la plus belle 🙂

Dunes du Perroquet, Bray-Dunes

Une réserve naturelle protégée

Les Dunes Dewulf (Lefrinckouke), les Dunes Marchandes (Zuydcoote), les Dunes du Perroquet (Bray-Dunes) et les Dunes de Westhoek (De Panne en Belgique) forment ensembles la réserve des Dunes Flamandes. Cette réserve compte les plus hautes dunes mobiles de tout le littoral de l’Europe Occidentale. La flore y est assez prospère pour ce genre d’étendue, surtout en été. Quant à la faune, c’est de plus de 70 espèces d’oiseaux qu’elle est constituée. Ces dunes sont encore marquées par les traces de la seconde guerre mondiale, notamment les blockhaus (mot allemand s’apparentant à blockhouse en anglais, désignant une petite fortification en béton utilisée pour le Mur de l’Atlantique).

Le Conservatoire du littoral, créé en 1975, semble faire du bon boulot. Sa première mission est de protéger ces espaces naturels. Et l’un de ses objectifs à long terme, en 2050, est de faire en sorte qu’un tiers du littoral de la Côte d’Opale soit naturel.

Les dunes du Perroquet sont aujourd’hui le terrain de jeu des randonneurs, des touristes estivaux, des pique-niqueurs et des amoureux de la nature. C’est aussi le mien, pour mes footings bray-dunois.

GR120 et footing

Les dunes comptent plusieurs circuits de randonneurs. C’est d’ailleurs la dernière étape du GR120, pour les Grands Randonneurs. Moi, j’ai mon propre circuit. Celui qui démarre du petit chemin, à 300 mètres de la maison de mes parents, qui traverse les dunes du Sud au Nord, et qui vient se terminer sur la côte, à quelques kilomètres  de la Belgique. C’est ici que je reviens faire le plein, c’est ici que je puise mes forces, celle de la Mer du Nord et de ses dunes. Enfilez vos baskets (attendez l’été pour y aller pieds-nus), étirez-vous et prenez votre courage à deux mains. On est parti pour une demi-heure de course, et courir dans les dunes, c’est sportif !

La plage de Bray-Dunes en hiver : ça soufle et c’est froid !

Nous voilà à mi-parcours, devant la Mer du Nord, froide et sauvage. Au fond à gauche, la port de Dunkerque et ses complexes industriels. A droite, la plage de La Panne et ses complexes balnéaires. Vous savez maintenant de où je viens ! Aujourd’hui, la marée est haute, la mer est agitée. Ce qui est bien avec la Mer du Nord, c’est qu’on a toujours de la place sur la plage. Les plages de Bray-Dunes et Zuydcoote, sa voisine, sont d’ailleurs des spots idéals pour faire du char à voile. Même quand on est dans l’eau, il faut faire des dizaines de mètres pour ne plus avoir pied. Et le must, l’été bien sûr, c’est de vous baigner la nuit, sous la pleine lune. Des planctons phosphorescents viendront alors dansez autour de vous le ouchouchouche, un peu comme lors d’un chahut de Carnaval de Dunkerque.

On fait une pause, on s’étire, on lance son regard à l’horizon à la recherche de l’Angleterre, on respire bien à fond l’air marin et on offre nos cheveux aux vents. Si on est courageux et pas frileux, on peut aller piquer une tête.

Plage de Brayd-Dunes, à contre-jour

Et pour finir le shooting, une jolie photo à contre-jour, sur la plage

Alors, qu’attendez-vous ? Venez dans le Ch’Nord !

Ne dit-on pas des Nordistes qu’ils sont chaleureux, accueillants, qu’ils savent faire la fête et boire de la bonne bière belge ? On dit aussi qu’ils sont pauvres, alcooliques, mal éduqués, gros et chômeurs. Mais ça, c’est du baratin ! En plus de tout cela, nous avons également plein de choses intéressantes à vous faire visiter. Les Dunes de Bray-Dunes en sont un bon exemple, mais dans le Nord, vous pourrez également découvrir des villes fortifiées comme Bergues ou Maubeuge, vous promenez dans divers Lacs et parcs naturels, ou bien venir boire et manger dans les troquets et estaminets de Lille. France Voyage, sur sa page dédiée aux voyages dans le Nord, recense une vingtaine de lieux et d’activités à venir faire dans le Nord. Et si vous étendez votre itinéraire à la région du Nord-Pas-De-Calais, vous aurez alors la possibilité de découvrir des lieux uniques, comme les caps Blanc-Nez et Gris-Nez.

Bref… je suis rentré 2 mois dans le Nord de la France, pour voir mes amis, ma famille, mes dunes et ma mer. Au moment où vous me lisez, je serai sûrement au dessus de l’Atlantique, dans mon avion, direction le Mexique. Je vais de nouveau changer de monde, de climat, de culture, de nourriture, de visages et de langue. On dit toujours que les nordistes voyagent beaucoup car c’est là-haut qu’il fait le plus froid. C’est vrai que des ch’tis, on en rencontre beaucoup sur la route. Et ils reviennent toujours, car on peut toujours compter sur eux pour ne pas perdre le Nord !