10 étapes pour éradiquer votre addiction à Facebook

Arrêter Facebook, vous y avez déjà pensé ? Impossible vous me direz… Facebook est devenu une partie intégrante de notre vie sociale, mais aussi de notre vie professionnelle. Surtout quand on bosse sur internet.

Mais qu’en est-il de votre addiction à Facebook ?

Je suis sûr que ça vous arrive de surfer sur Facebook dans votre lit, quand vous êtes avec vos amis, votre famille, pendant une conférence… Ce n’est pas que du temps perdu, c’est aussi une certaine prise en otage de notre esprit. Une réelle addiction psychologique.

J’ai ressenti de nouveau une addiction forte à Facebook ces dernières semaines. J’ai donc repris le taureau par les cornes.

Je vous explique tout dans cet article. Dites au revoir à votre addiction à Facebook en suivant les étapes suivantes :

addiction facebook

Crédit photo : Les zaccros du mobile

1: Désinstallez l’application sur votre mobile

Facebook le sait bien : les utilisateurs de l’application sont les plus addicts à leurs services. Ils peuvent prendre leurs doses de likes n’importe où, à n’importe qu’elle heure. En Amérique latine, les opérateurs mobiles proposent dans leurs abonnements le surf gratuit sur Facebook.

Applications >> Facebook >> Désinstaller

C’est aussi simple que ça ! Finies les notifications à toute heure de la journée et les petites doses d’espionnage régulières, même quand vous êtes là où personne ne devrait vous déranger !

2: N’utilisez pas Messenger !

C’est la deuxième arme la plus puissante de Facebook pour que vous gardiez votre addiction. On ne peut plus lire ses messages via l’application ou le site mobile sans devoir installer Messenger. Ils ont même fait en sorte que les petites bulles de Messenger apparaissent pendant que vous êtes sur une autre application. L’opération est aussi simple que la précédente :

Applications >> Facebook >> Désinstaller

3: Mettez un mot de passe compliqué

Ne sous-estimez pas votre addiction à Facebook : cela fait parfois des années que vous l’utilisez quotidiennement et votre cerveau en veut plus, toujours plus ! Si vous ne changez pas votre mot de passe, vous allez vous connecter via votre navigateur mobile, même si toutes les fonctionnalités ne sont pas présentes sur la version Web.

Mettez un mot de passe du genre : ” ZGvyGn4tqgSM3K8TjfTG”. Au moins, vous êtes sûr que votre compagne ou compagnon n’ira pas espionner les pokes que vous avez envoyés à des inconnu(e)s.

PS : je vous conseille d’ailleurs d’utiliser Lastpass pour retenir vos mots de passe compliqués et les pré-remplir à chaque connexion.

4: Désactivez les discussions instantanées sur Facebook

Quand on étudie l’efficacité personnel et la productivité du travail, on apprend rapidement qu’une des premières règles d’or, c’est de supprimer les “interruptions”.

Quoi de plus pernicieux pour votre efficacité qu’une popup de chat qui s’ouvre, avec une amie mexicaine toute jolie vous interpellant par un ” Qué tal Chris ? ” 🙂

Heureusement, Facebook permet de désactiver les discutions instantanées. Vous recevrez toute de même une notification sur l’icône “Messages”, en haut à droite, dans la barre bleue de notification.

Cliquez tout en bas de la barre de chat sur la petite roue, puis sur “Désactiver la discussion instantanée”. Ensuite, cliquez sur “Masquer la barre latérale”.

Vous verrez qu’en quelques jours, vous l’aurez oublier.

5: “Mais pourquoi je me suis connecté ?”

Cela vous arrive t-il de vous lever de votre fauteuil pour vous rendre dans la cuisine, de penser à autre chose sur le trajet et de ne plus vous souvenir de la raison pour laquelle vous vous êtes levé ?

Il nous arrive exactement la même chose sur Facebook : vous vous connectez pour proposer via Facebook une soirée à des amis, vous tombez sur une photo de plage paradisiaque, mettez un coup de molette vers le bas, et bim, vous perdez le fil.

Le seul remède : soyez bien conscient quand vous chargez Facebook dans votre navigateur du pourquoi vous vous y connectez. Envoyez votre message à vos amis et déconnectez-vous sur le champ !

6: Ayez un planning pour vous rendre sur Facebook

Je ne suis pas en train de vous dire qu’il faut complètement arrêter Facebook, mais qu’il faut l’utiliser de manière modérée, et non-addictive. Faites vous un planning pour vous rendre sur Facebook. Vous pouvez par exemple n’y aller que le soir, à partir de 18h pour une trentaine de minutes de surf. Ou que le week-end ?

Si vous bossez sur le Web, vous pouvez même en faire une “tâche récurrente hebdomadaire”, comme je l’explique en détail dans cette vidéo.

7: Abusez de la fonction “Ne plus suivre XXX”

A l’instant où j’écris ce billet, j’ai 620 amis sur Facebook. J’en suis moins d’un tiers. Vous imaginez-vous suivre les publications quotidiennes de 620 personnes, plus les pages, les groupes et les publicités ?

Trop d’infos tue l’info. Faites le tri !

Des amis que vous ne connaissez même pas, des publications de merde, des trucs chiants, inintéressants… Cliquez sur la petite flèche en haut à droite de la publication puis “Ne plus suivre XXX”. Vous pouvez également commencer par “Voir moins de publications de XXX”.

Ne plus suivre tel page

Si vous changez d’avis, vous pouvez toujours retourner configurer les pages, groupes et personnes que vous ne suivez plus dans la configuration de votre fil d’actualité.

Si vous mettez en place les 7 premières règles, vous avez déjà fait un pas énorme pour lutter contre votre addiction Facebook. Mais si vous travaillez sur internet et devez publier régulièrement, comment allez-vous faire ? Les 3 dernières règles sont spécialement indiquées pour ceux qui ont besoin de publier régulièrement du contenu sur Facebook.

8: Publiez avec Instagram + IFTTT

On fait comment pour publier ses photos sur Facebook si on a pas l’application mobile ?
La solution : Instagram + IFTTT.

Avec Instagram, vous prenez la photo (et la publiez d’ailleurs de manière automatique sur le réseau Instagram).

Avec IFTTT (If this, then that), vous automatisez comme vous le voulez la publication de vos photos Instagram sur votre profil Facebook et/ou votre page Facebook.

Règle Instagram to Facebook

Ma règle pour publier mes photos d’Instagram automatiquement sur Facebook.

Avec cette technique, pas besoin d’avoir l’application Facebook sur votre smartphone.

Et si en plus de votre addiction à Facebook, vous êtes également accro à Instagram, songez sérieusement à faire une cure de désintox !

9: Utilisez Google Keep pour noter vos idées

Vous allez me dire que de temps en temps, vous voulez poster autre chose que des photos sur Facebook via ma technique précédente. Dans ce cas, prenez une note avec Google Keep ou Evernote, au choix. Et vous pourrez tranquillement revoir votre note le lendemain par exemple. Ou encore mieux, utilisez le point suivant et ajoutez votre note dans Postcron.

Libérez-vous du “temps réel”. Si vous avez un message à faire passer sur Facebook, on est pas à quelques heures ou jours près !

10: Utilisez Postcron pour planifier vos publications

Postcron, c’est le service que j’utilise pour planifier mes publications sur Facebook, via un fichier sur Google Drive. Vous pouvez également utiliser des services comme Hootsuite ou Buffer, mais je préfère Postcron car il n’est dédié qu’à la planification.

Si vous utilisez WordPress, je vous invite également à installer SNAP, le couteau suisse du Push sur les réseaux sociaux.

Vous avez maintenant tout ce qu’il vous faut pour vous reprendre en main. Alors allez-y, tout de suite !

Si j’écris ce genre d’article, c’est pour vous aider à passer à l’action : reprenez le début de l’article et commencez par les désinstallations. Puis continuez en suivant point par point les étapes.

Et si vous connaissez dans votre entourage des amis ou des collègues qui surfent sur Facebook, même quand vous êtes ensemble à siroter un Perrier en terrasse, partagez-lui ce billet.