IDBUS : les bus SNCF low-cost

La SNCF a lancé il y a 2 semaines son service IDBUS. Ces bus SNCF low-cost viennent clairement concurrencer ceux d’Eurolines et proposent déjà des prix incroyablement intéressants. Sur les quelques tests que j’ai réalisé, les tarifs sont plus avantageux par rapport à la voiture, au train, au covoiturage ou à l’avion. IDBUS ne propose pour l’instant que 5 destinations phares : Lille, Paris, Londres, Amsterdam et Bruxelles. De quoi faire un premier test et un lancement autour des jeux olympiques de Londres. Petit tour d’horizon de ce nouveau service :

iDBus, les bus de la SNCF

Des tarifs IDBUS imbattables

Pour ne citer qu’un exemple, j’ai trouvé en quelques clics un aller-retour Paris-Bruxelles sur une période d’une semaine à 10 euros tout compris, soit 7 fois moins cher qu’Eurolines. Pour le même trajet, un covoiturage vous coûtera près de 70 euros, vous demandera plus d’organisation et plus de temps passé à trouver vos trajets sur internet. A vrai dire, la SNCF marque des points et on peut tout à fait imaginer que si les tarifs restent identiques, IDBUS se fera une place intéressante sur le marché des voyages intra-européens. La SNCF a bien compris que la mutualisation des coûts d’essence, de péage et de parking permettait de proposer des tarifs concurrentiels par rapport au voyage en voiture. Reste à voir si les promotions seront maintenues dans la durée, car le prix réel, sans promotion de ce trajet, serait alors de 70 euros.

Carte des destinations IDBUS

Carte des destinations IDBUS

Un site internet bien conçu dès son lancement

Le formulaire de sélection d’itinéraires est quasiment le même que sur le site www.voyages-sncf.com. Un peu comme Ryan Air, IDBUS propose une flexibilité sur les dates d’aller et de retour, avec affichage des différents tarifs, les heures de départ, d’arrivée et la durée du voyage. L’interface intègre aussi un bloc « Comparateur Bus-voiture » qui affiche le prix approximatif du voyage s’il était réalisé en voiture. Hors promotion, les prix des bus SNCF sont fixes. Il n’y a donc pas de modification des tarifs à la dernière minute. D’autre part, tous les billets sont échangeables (mais non-remboursables) 12 heures avant le départ.

Plus besoin de prendre le train ?

LA SNCF a affirmé à plusieurs reprises dans les médias que son offre IDBUS ne venait pas concurrencer son propre marché ferroviaire et que les utilisateurs qui préfèrent voyager en bus ne sont pas des clients pour les trajets en train. Je n’en suis pas convaincu … Si un automobiliste veut faire des économies, qu’il veut se rendre à Paris depuis Lille mais qu’il n’est pas adepte du covoiturage, il aura le choix entre le train et IDBUS. S’il choisi le moins cher, il prendra le bus. A qui va donc être réservé les trajets onéreux en train ? Aux voyageurs aisés, aux voyageurs pressés, aux hommes d’affaires et aux entreprises. C’est peut-être pour cela que les trains de la SNCF sont régulièrement redécorés et de plus en plus chers …

Pour conclure, l’offre IDBUS est à testé à partir du 23 juillet. Qu’en est-il du confort, de la ponctualité et du respect des durées de voyage affichées ? Comme toutes les grandes villes du monde, Paris, Bruxelles, Londres et Amsterdam sont bien connues pour leurs fastidieux bouchons, d’où mes doutes sur le respect des horaires. Si seulement le succès des bus SNCF permettait de diminuer les tarifs des trains … En tout cas, pour mes prochains A/R Lille-Bruxelles, je n’hésiterai pas un instant à tester ce nouveau service de voyage en bus de la SNCF.