Louer un bureau partout dans le monde

Lorsqu’on travaille en indépendant à l’étranger, on est souvent amené à bosser depuis son hôtel, dans un cybercafé, dans l’appartement, le cottage, la maison qu’on a loué ou bien dans des lieux publics. Si pour certains clients avec qui on collabore sur place, ça ne pose aucun problème de discuter d’un contrat au milieu d’un bar-restaurant plutôt bruyant qui sent la frite, pour d’autres clients, peut-être plus importants, il faut un endroit et un cadre plus professionnel. Dans ce genre de situation, louer un bureau en ville est une bonne alternative.

Louer un bureau partout dans le monde

Lors de mon voyage à Mombasa, j’ai découvert en plein centre-ville ce qu’on appelle un business center ou centres d’affaires. C’était un endroit public, qui ressemblait à un très grand cybercafé, avec à disposition des usagers une salle de réunion pour les rencontres plutôt commerciales et confidentielles. Certaines sociétés, citons par exemple Groupe NCI, Regus, Multiburo ou Serv Corp, proposent les mêmes genres de services : bureaux, salles de réunion, salons d’affaires, salle de vidéoconférence, … Plutôt réservé au business travel, ces sociétés vous permettront de trouver des espaces de travail temporaires pour vos contrats les plus importants.

Votre location de salle de réunion

Ces sociétés proposent des millers d’espace pour la location de salles de réunion aux quatres coins du monde. Plusieurs tailles de salle peuvent être mises à disposition. Ainsi, elles conviendront aux entretiens individuels, aux réunions et aux conférences. Des salles de formation peuvent aussi contenir tout l’équipement nécessaire : internet, projecteur LCD, tableaux et feutres, bloc-notes, stylos, eau minérale, … Si vous voulez impressionner votre auditoire, vous pourrez même sur simple demande louer les services d’un traiteur.

Louer un bureau au mois, à la semaine ou à la journée

Je m’imagine bien par exemple à Guatemala City (une de mes prochaines destinations), avec devant mois une semaine complète de travail intensif pour un client français qui me demande de travailler sur son site internet. Quoi de mieux pour travailler efficacement qu’un vrai bureau, propre, sans tous les objets du quotidien qui détournent l’attention, avec une bonne connexion internet et un confortable fauteuil en cuir ? En tant que télétravailleur, pourquoi ne pas louer disons 2 jours par semaine un bureau en centre ville pour s’assurer au minimum de travail productif hebdomadaire ? De plus, ces espaces de travail sont souvent intégrés à de grands immeubles en centre-ville. Rien de tel qu’une fenêtre au 10ème étage d’un building pour aller chercher son inspiration !

Les solutions que proposent ces sociétés pour la location de bureau sont très flexibles et anticipent les besoins des travailleurs mobiles.

Des tarifs réservés aux riches hommes d’affaires ?

Bien sûr, n’allons pas imaginer que de tels services sont proposés aux mêmes prix que les auberges de jeunesse des vieilles villes. Louer un bureau pour un mois complet creusera votre budget voyage. Mais pour des sessions de quelques jours, une ambiance « homme d’affaire » vous fera surement le plus grand bien. Ces sociétés sont asesz discrètes sur leurs tarifs et je n’ai pas pu trouver de grilles complètes. Sûrement que les tarifs des locations dépendent de trop de facteurs et sont différents pour chaque endroit.

Voici 2 exemples de tarifs. Je n’ai pu trouver des tarifs que dans des villes françaises. Pour les autres pays, il faut demander des devis gratuits en ligne. Apparemment, certains tarifs sont raisonnables :

  • Une salle de réunion haut-de-gamme à Lyon pour une demi-journée, matériel inclus, avec une pause café/thé/biscuit, internet haut-débit et appels nationaux et internationaux : 33 euros HT par personne.
  • Pour des bureaux équipés à Paris : un bureau pour une personne, internet, café, accès aux photocopieuses et à un ensemble de services complémentaires : à partir de 200 euros HT par mois, calculé sur 10 jours de présence, soit 20 euros par jour.

Vous vous doutez qu’en tant que routard, j’ai plus l’habitude de travailler et voyager dans des endroits très sobres, auberges de jeunesse, hôtels pas chers, apparentements loués, bibliothèques, … Mais pour des tarifs correctes, je serais tout à fait prêt à louer un bureau quelques jours par mois, afin de retrouver le cadre sérieux de l’entreprise et de me remémorer mon passé d’ingénieur en SSII.