Partir au Kenya pendant 3 mois

Je m’apprête à partir au Kenya pendant 3 mois avec un groupe de 3 amis. Ce voyage pas cher en Afrique me permettra une nouvelle fois de forger mon expérience de nomade digital. 2 mois avant le départ, je fais un point sur mes attentes, mon planning, mes projets une fois sur place et commence à me plonger sérieusement dans ce second voyage en Afrique de l’Est. Le temps est venu pour moi de commencer à préparer plus finement ce road trip au Kenya car ce sera la première fois que je partirais si longtemps en voyage à l’étranger.

Partir au Kenya pendant 3 mois

Tout commença il y a quelques mois, avant l’été, lorsque mon pote Manu me proposa d’aller rejoindre pendant 1 mois un de ses amis, Antoine, expatriés au Malawi. L’idée de retourner en Afrique me plaisait, et j’avais entendu beaucoup de témoignages sur le Malawi : un pays encore vierge touristiquement, pas cher du tout et très accueillant. Quelques mois plutard, on apprenait qu’Antoine avait été muté à Mombasa, capitale économique du Kenya. J’avais donc l’occasion de retourner en Afrique de l’Est et de m’approcher une fois de plus du Kilimandjaro. Après avoir acheté le guide du routard Tanzanie-Kenya, je me décidais et en septembre dernier, j’achetais mon billet pour le Kenya, et ceux de mes amis, grâce encore une fois à Matrix Airfare Search : 400 euros l’aller-retour.

Partir au Kenya en slow travel

Le programme du voyage est simple : vadrouiller au Kenya pendant 1 mois tel un brousse trippeur averti, trouver un endroit sympa pour s’y amarrer (Malindi ou Mombasa me semble de bons prétendants) et y poster son quartier général pour pouvoir y travailler et y vivre pendant 2 mois. A savoir dans notre équipe de 4 backpackers, 2 ne restent qu’un gros mois. Je passerai donc la moitié du voyage avec Vincent, un ami que j’ai rencontré à Angers, caméraman et réalisateur amateur, décroissant sur les bords.

Apprendre l’anglais au Kenya

Un des objectifs importants du voyage est de revenir avec un bien meilleur niveau d’anglais. J’ai l’habitude grâce à internet d’écrire et de lire l’anglais, mais j’ai encore des lacunes à l’oral. Grâce à mes précédents voyages, et à mes diverses rencontres par-ci par-là, je commence à bien baragouiner, sans pour autant être à l’aise dans toutes les conversations. Au Kenya, je pourrais prendre des cours particuliers pas chers. D’autre part, je peux vous dire qu’un blanc en Afrique de l’Est est très rarement seul. Je ferais donc beaucoup de rencontre et travaillerai mon anglais au quotidien.

Profiter des plages magnifiques

Les côtes kenyanes sont bordées de réserves naturelles marines, idéales pour les promenades sur la plage, la plongée et le surf. Il y a plusieurs spots entre Mombasa et Malindi, je pourrais peut-être m’y mettre, et puis je n’ai jamais vu l’océan indien.

plage kenya

Travailler sur mes projets web depuis l’Afrique

Partir au Kenya pendant 3 mois, c’ est aussi pour moi un défi professionnel. Je vais pouvoir appliquer toutes mes techniques de nomade digital dans un pays en voie de développement, où internet n’est accessible que dans les grandes villes. Je compte partir avec un visa d’affaire pour démarcher des agences de voyages, écrire un livre électronique, voire réaliser des vidéos avec Vincent.

Faire l’ascension du Kilimandjaro

Enfin, je veux réaliser un rêve que j’ai depuis longtemps, faire l’ascension du Kili. Une semaine de dépassement de soi, au sommet de l’Afrique. Je pourrai par ailleurs proposer du sponsoring à des agences sur place, pour financer une partie de l’ascension. Rien de tel pour clotûrer mes voyages africains, les prochains étant prévus en amérique central ou en Asie.

ascension du kilimandjaro

Cet article vous a plu ? Partagez !