Retour en France pour quelques mois

Cela fait 491 jours que je ne suis pas rentré en France. J’écris ces quelques mots depuis le “Fah”, un bar bien décoré de la Quinta avenida, l’avenue ultra-touristique de Playa Del Carmen. J’y ai trouvé une colocation franco-mexicaine grâce à Airbnb. J’y passe quelques jours avant de prendre mon vol pour Londres. Au moment où vous lisez cet article, je serai déjà en France, à Lille.  Je prends quelques mois pour revoir la famille, les amis, régler quelques démarches administratives et retrouver le froid français que j’ai su éviter pendant 4 ans. Le choc de température va être violent !

Retour en France

Un retour en France pour seulement… 198 euros

198 euros pour relier Cancún à Londres, sans escale. Voici ce que j’ai trouvé avec Condor Airways (compagnie basée en Allemagne, petite sœur de Thomas Cook). Je n’avais jamais trouvé un tarif aussi peu cher. Je vous dévoile mes 3 secrets :

  • Renseignez-vous sur les compagnies les moins chères, sur place : si vous rencontrez des expatriés ou des Français de l’étranger dans votre pays de séjour, demandez leur avec quelles compagnies ils rentrent en Europe. Vous obtiendrez de très bons conseils.
  • Soyez flexible : c’est en étant flexible sur les dates et les aéroports qu’on trouve les meilleurs tarifs. Si vous me lisez, vous devez à présent le savoir !
  • Utilisez la bonne méthode : faites d’abord les recherches sur des comparateurs comme Kayak, Skyscanner ou Skypicker (le petit dernier de ma liste de comparateur). Une fois que vous avez trouvé les compagnies qui proposent les meilleurs tarifs, refaites les mêmes recherches directement sur les sites internet des compagnies aériennes. Et faites votre achat sur le site de la compagnie. Vous éviterez les éventuels commissions des comparateurs.
Vue sur Mexico depuis l'avion

Vue sur Mexico depuis l’avion

Bien sûr, il faut rajouter aux 198 euros le prix du vol de México à Cancún, et celui de l’idBus de Londres à Lille. Mais au final, je m’en sors pour moins de 300 euros au total.

Mise à jour, après le vol

Je commence à bien connaître les astuces qu’utilisent les voyagistes, les comparateurs de vols et les compagnies aériennes pour nous berner sur les tarifs de leurs services. ll est par exemple devenu assez courant pour un comparateur de vol ou un voyagiste d’augmenter le prix de 15 à 20 euros juste avant le paiement, une fois qu’on a rempli toutes les informations. Ils expliquent cette soudaine augmentation de tarif par des frais bancaires liés au paiement en ligne. C’est un peu comme si on vous rajoutait des frais à la caisse d’un supermarché, pour payer l’entretien. Inacceptable pour les usagers…

Thomas Cook ont encore été plus loin : la compagnie a retiré du prix du billet d’avion, sans le mentionner nulle part, les frais et taxes de l’aéroport de départ. A l’enregistrement, chaque voyageur (ou plutôt chaque touriste anglais de retour de vacances à Cancún) a donc payé la taxe de l’aéroport : 800 MXN, soit environ 45 euros. Cela permet tout simplement à Thomas Cook d’afficher des tarifs moins cher que ses concurrents. Un pratique qui doit sûrement être interdite en Europe…

J’ai trouvé une colocation à Lille en 2 temps 3 mouvements

J’ai la chance d’avoir beaucoup d’amis qui pratiquent la colocation, notamment à Lille. En général, il me faut tout de même quelques échanges par email ou par Facebook pour trouver une colocation qui me plaise. J’ai plutôt eu du bol cette fois-ci, car j’ai 2 amis de Lille qui sont partis travailler sur les pistes de ski. Ils me prêtent donc leur chambre pendant la saison. Je ne serai pas dans le centre-ville, mais après avoir vécu dans plus de 5 colonies différentes du Distrito Federal de Mexico, cela ne devrait pas me déranger. Il y a une station de métro et de V’lille au coin de la rue.

Quels sont mes plans pour 2015 ?

Après tout ce temps, j’ai envie de rentrer. La France me manque et je dois aller y “prendre ma dose”. Quelques mois devraient suffire. C’est l’occasion de voir la famille, les amis, de reprendre un bol d’air frais, de régler quelques  trucs administratifs, comme renouveler ma carte d’identité. Je vais en profiter également pour voir quelques blogueurs et entrepreneurs à Lille, peut-être passer sur Paris si cela en vaut la peine. D’ailleurs, si vous voulez qu’on se rencontre, n’hésitez-pas à me contacter sur cette page. Un petit voyage d’une semaine ou 2 en Europe de l’Est est à réfléchir. Mais aujourd’hui , mon objectif est plus clair. Je veux m’établir à l’étranger, au moins temporairement. En 2015, je deviendrai entrepreneur mexicain et j’y passerai au moins 6 mois de l’année. Je reviendrai peut-être m’installer en Europe dans quelques années. Mais pas en France, à moins que les lois concernant l’imposition des petits entrepreneurs changent ,ce dont j’ai beaucoup de mal à croire pour l’instant…

Mes plans pour 2015, c’est donc d’avoir un second quartier général, au Mexique. J’y ai de nouveaux projets, dont je vous parlerai peut-être plus tard. Être nomade ne veut pas forcément dire ne pas avoir de résidence principale. Chacun dispose comme il veut de sa liberté géographique. J’aime beaucoup voyager mais je ne veux pas non plus y consacrer toute l’année.

J’ai principalement visité le Mexique et le Guatémala c’est 2 dernières années, et en 2015, je compte voyager dans d’autres pays. Mais cela dépend essentiellement des finances, de mes activités, de mes clients… On verra bien. J’ai cette capacité incroyable de pouvoir changer de plan du jour au lendemain, littéralement. En attendant, petit retour en photo sur l’année 2014 :

Le retour en France, c’est toujours une des meilleures étapes du voyage. Revoir notre famille, nos amis, rédécouvrir les lieux qui ont bercé notre passé. Qu’y a t-il de mieux ? S’il vous manque de bonnes raisons d’entreprendre des voyages au long court, en voici une que personne ne contestera.