Se loger à l’étranger pour pas cher

Passer quelques semaines ou quelques mois dans un pays étranger peut s’avérer très coûteux en logement, surtout si on ne dort qu’à l’hôtel. Excepté dans les pays “pas chers”, où les nuits d’hôtel ne coûtent que 10 euros tout au plus, il est préférable de se loger via des solutions alternatives. De manière générale, partager un logement avec d’autres personnes reviendra toujours moins cher que de loger seul. Je dévoile dans ce billet un dossier de mes marques-pages, contenant mes sites favoris pour se loger à l’étranger pour pas cher.

Se loger pas cher en voyage

Le Couchsurfing, une communauté présente dans 250 pays

Le couchsurfing est un réseau international de voyageurs et d’hébergeurs, qui se prêtent mutuellement leur canapé pour quelques nuits. La philosophie des couchsurfers ne se limite pas à l’hospitalité : échanges culturels, découvertes touristiques et amitiés sont de mises. En rejoignant la communauté des couchsurfers, vous pourrez loger chez l’habitant pendant quelques jours, voire quelques semaines. Certains couchsurfers proposent des chambres d’amis, avec de vrais lits. Le Couchsurfing est une organisation à but non-lucratif mais il n’est pas interdit de remercier son hôte par quelques cadeaux, restos ou bien même un bon ménage d’appartement. Le couchsurfing est un excellent moyen de découvrir des villes, de rencontrer ses habitants et de lier des amitiés locales.

Site officiel du Couchsurfing : www.couchsurfing.org

Découvrez le Woofing, pour une vie bio

Le WWOOF est un réseau international de fermes pratiquant l’agriculture biologique, qui hébergent et nourrissent des voyageurs en échange de travaux agricoles. Les horaires de travail sont généralement réparties le matin (20h-30h par semaine), et ne sont en principe pas rémunérées. Les sites du WWOOF vendent des carnets d’adresses de fermes biologiques par pays (généralement autour de 20$), qui permettent aux voyageurs de contacter les responsable des fermes, de se renseigner sur les formalités (types d’activités, de logement, horaires de travail, durée d’une session, …). Un excellent moyen de découvrir l’agriculture biologique, de rencontrer d’autres voyageurs, de manger et dormir gratuitement. Le WWOOF vous conseille tout de même de bien vous renseigner sur la ferme pour laquelle vous allez travailler, car certaines abusent de leur main d’oeuvre peu onéreuse.

Site international du WWOOF : www.wwoof.org

Bedycasa, le logement alternatif

Bedycasa propose plusieurs types de logement alternatif : chambres chez l’habitant, chambres d’hôtes, chambres indépendantes, famille d’accueil, … Je trouve que Bedycasa est actuellement le meilleur site pour trouver des appartements à l’étranger, sans payer le plein pot touristique classique. Je suis d’ailleurs preneur pour tout type de site du même genre.

Site de Bedycasa : www.bedycasa.com

Wimdu, des locations d’appartement pas trop chères

Si on recherche le confort d’un appartement avec plusieurs pièces, Wimdu est une solution très intéressante. Exceptée la chambre d’hôtes à Paris qui sera bien trop chère pour un backpacker, les tarifs sont accessibles : j’ai trouvé par exemple des logement à moins de 15 euros la nuit à Prague, 20 euros la nuit à Berlin ou 30 euros la nuit à Amsterdam. Vous pourrez aussi trouvez des appartements dans plusieurs pays du monde ou bien une location de vacances à Hong Kong.

Site de Wimdu : www.wimdu.fr

Les auberges de jeunesse

Je ne suis pas encore très habitué à ce type de logement, pourtant plusieurs de mes amis voyageurs m’ont en dit le plus grand bien. On y rencontre beaucoup de jeunes voyageurs, et les tarifs défient toute concurrence. Ces auberges sont néanmoins des solutions temporaires, car je me vois mal passez plusieurs semaines à dormir dans des dormoirs collectifs, surtout si je dois y travailler par internet.

Annuaire international d’auberges de jeunesse : www.hihostels.com

Colocation à l’étranger

Sûrement le type de logement dont je rafole le plus. Il faut dire que j’ai moi-même, en tant que colocataire, hébergé pendant des périodes d’un mois ou 2 des étudiants en stage lorsque j’avais une grande colocation à Lille. La colocation à court terme peut se voir comme un couchsurfing plus évolué. Il faudra tout de même lier un contact avec ses colocataires avant l’emménagement, pour être sur que le feeling se crée. La société Easyroomate propose des sites de colocation dans le monde entier. Le très connu appartager.com est la version française d’easyroomate.

Easyroomate (international) : www.easyroommate.com
Recherche-Colocation (européen + quelques autres pays ) : www.recherche-colocation.com

Vous connaissez d’autres sites intéressants pour se loger à l’étranger pour pas cher ? Partagez-les !