Le site du covoiturage passe au paiement en ligne

Londres a été la dernière étape de mon road trip au Kenya. Quelques jours auparavant, je m’étais connecté sur le site du covoiturage pour dénicher un trajet Londres-Lille à 35 euros. J’y avais contacté par messagerie sur covoiturage.fr une camerounaise qui allait vers Paris, en prenant le ferry Douvres-Calais. J’ai payé 35 euros. Quelques jours plus tard, je m’apercevais que le site du covoiturage était passé au paiement en ligne obligatoire. En tant qu’adepte du covoiturage, je fais un point dans cet article sur ce nouveau mode de fonctionnement.

Site covoiturage paiement en ligne

Pourquoi passer à un système payant de réservation en ligne ?

Depuis sa mise en ligne en 2008, le site du covoiturage a connu un grand succès. Le covoiturage est en effet un moyen très efficace de voyager moins cher. La mise en relation entre les conducteurs et les passagers se faisait par messagerie email ou par téléphone. Les conducteurs pouvaient, par choix, cacher leur numéro de téléphone. Le site proposait alors un système payant pour afficher le numéro de téléphone. Par expérience, ce système n’était pas efficace car les utilisateurs esquivaient les conducteurs qui activaient cette option. Les internautes adorent la gratuité, c’est bien connu. Néanmoins, avec plus d’un millions de membres et une interface très bien conçue, les gérants du site doivent financer les développements et l’hébergement.

La direction a donc décidé de mettre en place le paiement en ligne obligatoire. Ce projet est encore en phase de test. Il n’est pas encore effectif sur tous les départements et ne concernent que les trajets de moins de 5 euros et/ou d’une distance supérieure à 100 km. Notons également que l’option n’est pas obligatoire pour les trajets de moins de 200 km. L’objectif de Comuto, l’entreprise qui édite le site du covoiturage, est clairement de généraliser ce fonctionnement pour dans un premier temps financer le site, et dans un second, réaliser des profits.

Comment fonctionne ce système de réservation ?

Lors de la réservation du voyage, le passager paye directement en ligne et reçoit un code passager par SMS. Le conducteur reçoit quant à lui un SMS de réservation. Il peut alors contacter le passager pour les modalités. Une fois le trajet effectué, le passager transmet au conducteur le code qu’il a reçu. Le conducteur pourra alors se connecter sur le site du covoiturage et procéder à un virement bancaire. En cas d’annulation, le paiement n’est pas débité sur le compte bancaire du passager.

Entre temps, le site du covoiturage perçoit une commission de 0,60 €HT + une part variable de 7% HT + le montant de la TVA. Cette commission est intégralement prise en charge par le passager. Le conducteur encaisse donc la somme affichée sur son annonce.

Par exemple, un trajet Lille-Paris à 15 euros sera payé 16,97 €, soit 1,97 euros de commission. Pour un trajet Paris-Bordeaux à 40 euros, le passager payera 44,07 €, soit 4,07 euros de commission.

Pour mieux comprend le fonctionnement du système de réservation payant, rien de tel que quelques schémas :

site du covoitrage, étape 1
site du covoitrage, étape 2
site du covoitrage, étape 3
site du covoitrage, étape 4
site du covoitrage, étape 5

Les avantages et les inconvénients de ce système

Avantages :

  • Ce système de prépaiement engage plus fortement les 2 parties : moins de désistements, de retards, de réservations multiples, … Pour faire plus simple, on professionnalise la pratique.
  • Plus besoin d’avoir de liquide sur soi pour payer le conducteur et faire l’appoint.
  • Avec ce système, il devient pus facile de réserver un covoiturage à la dernière minute.

Inconvénients :

  • Je l’ai rappelé précédemment : les internautes n’aiment pas payer. Mais bon, c’est tout à fait légitime pour Comuto de vouloir monétiser son audience pour financer son service de covoiturage. Quant à l’optimisation des profits, c’est une autre histoire … Bref, le service devient payant et ça ne plaît pas à tout le monde.
  • La mise en place des commissions augmente inévitablement le prix des trajets
  • Logistiquement, ça devient un peu plus compliqué : il faut avoir une carte bancaire sur soi pour réserver et transmettre un code passager.
  • Je me pose aussi la question des revenus obtenus par le conducteur. Le fait de tracer les paiements pourrait mener les autorités à obliger les conducteurs à déclarer les revenus qu’ils tirent du covoiturage. On s’éloigne d’une pratique à l’amiable avec du paiement en cash. On s’approche plutôt d’une activité quasi-professionnelle.

Vais-je continuer à utiliser covoiturage.fr ?

Il existe d’autres sites de covoiturage qui restent quant à eux gratuits. Citons par exemple 123envoiture (qui d’après cet article n’excluent pas d’adopter la même stratégie que Comuto) ou bien des outsiders comme covoiturage.com ou easycovoiturage qui peinent à réunir beaucoup de membres. Il faut néanmoins bien avouer que covoiturage.fr propose une meilleure interface, de meilleures fonctionnalités et surtout, plus de trajets.

Voyager en voiture est un très bon moyen de limiter les frais par rapport au train et l’émission de CO2 par rapport à l’avion. Je vais donc continuer à utiliser ce site, malgré l’augmentation du prix en espérant qu’un concurrent sérieux optera pour une formule différente. Je verrais bien par exemple un abonnement symbolique d’un euro par an.

Et vous, qu’en pensez-vous de ce nouveau fonctionnement ? Continuez-vous à utiliser le site du covoiturage ou avez-vous trouvé une solution alternative ?