Test de Google Drive : mieux que Dropbox ?

Voilà déjà plusieurs années qu’on entend parler de Google Drive, le service de synchronisation en ligne de Google. Il est disponible depuis la semaine dernière. En tant que ferveur utilisateur des services de Google et de Dropbox, j’ai testé Google Drive pour vous. J’aborde les évolutions apportées à Google Docs, les avantages et inconvénients du logiciel client, les fonctionnalités d’édition en mode hors-connexion, … Lequel de ces 2 services un digital nomad se doit d’utiliser pour sauvegarder ses données sur internet en toute simplicité ?

test-google-drive

Google Drive, une suite logique de Google Docs

Google Docs permettait déjà aux utilisateurs de stocker des documents en ligne et de les partager. Il ne manquait plus qu’un logiciel à installer sur son ordinateur permettant de synchroniser des fichiers locaux avec des fichiers distants et de les éditer en mode hors-connexion. C’est ce qu’apporte principalement Google Drive, qui vient donc marcher sur les plates-bandes de Dropbox. Les tests que j’ai réalisés m’ont pourtant laissé perplexe : Dropbox reste de loin bien meilleur !

Une amélioration très profitable à Google Docs

Commençons par les bons points : l’interface de Google Docs a été remaniée. Elle est maintenant beaucoup plus claire et reste très fluide sous Google Chrome. L’arborescence des fichiers par collections a été abandonnée pour laisser place à une structure classique, en répertoires. On ne s’y perd plus : Google Docs est devenu un véritable espace de travail collaboratif en ligne, avec des répertoires et des fichiers. Toujours aussi efficace pour travailler sur des documents Excel, comme par exemple celui qui me sert à gérer mes comptes. La possibilité d’éditer les fichiers en ligne dans Google Chrome reste le gros avantage de Google Drive sur ses concurrents.

Screenshot de Google Drive

Screenshot de Google Drive

Un logiciel client très peu convaincant

C’est là que le bât blesse ! Une fois le logiciel téléchargé, l’installation ne propose pas de choisir comme avec Dropbox un emplacement où stocker ses fichiers synchronisés. Sur Windows, il est par défaut enregistré dans « Mes documents ». Il alors faut éteindre Google Drive, déplacer le dossier nommé Google Drive manuellement, redémarrer le logiciel et modifier le répertoire après l’affichage du message d’erreur. Ce détail m’a tout de suite mis dans le doute. Une fois vos données synchronisées dans votre répertoire, on s’aperçoit que les fichiers éditables n’y sont pas présent directement, c’est-à-dire qu’on y retrouve que des raccourcis vers le fichier sur Google Docs. Impossible donc de sauvegarder ses fichiers Excel, Word, Powerpoint, …

D’autre part, le passage des collections aux répertoires a crée un sacré bin’s, de multiples fichiers à la racine, des doublons, … Je vous conseille donc de faire le tri sur vos fichiers en utilisant Google Drive en ligne avant de télécharger le logiciel client.

Screenshot de Google Drive (logiciel client)

Screenshot de Google Drive (logiciel client)

Une synchronisation encore douteuse

J’ai donc ensuite testé quelques manœuvres de synchronisation : création de fichiers distants, locaux, suppressions, renommages, … J’ai peut-être un peu maltraité le logiciel, mais j’ai remarqué plusieurs bugs que je ne détaillerai pas. J’ai senti un manque de robustesse du logiciel. Bref, le Dropbox est plus simple d’utilisation, de compréhension et me semble plus abouti.

Accès aux fichiers en mode hors-connexion

Google a mis en place un système complexe pour éditer les fichiers en mode hors-connexion. Il faut installer un plugin Google Chrome et activer le mode hors-connexion dans Google Docs, alors qu’avec Dropbox, c’est transparent. On modifie le fichier qui se synchronisera en ligne lors de la prochaine connexion à internet. Ouvrir les fichiers éditables directement avec Google Chrome, même hors-connexion, aurait été un point très positif. Cette fonctionnalité est encore trop compliquée à mon goût, je m’en passerai pour l’instant.

Alors, vais-je tout de même utiliser Google Drive ?

Google Drive propose un espace gratuit de 5 Go alors que Dropbox ne propose que 2 Go. D’autre part, les tarifs professionnels sont nettement moins élevés pour Google Drive. Dommage que le produit n’est pas encore au point. Je regrette d’ailleurs de ne pas avoir vu le terme bêta pour Google Drive.

En tant que Google addict, je vais continuer évidemment à utiliser Google Docs qui est dorénavant plus facile et intuitif. Pour le logiciel client, je l’ai gardé sur mon ordinateur dans le seul but d’avoir une sauvegarde de sécurité (à noter que les fichiers éditables dans Google Docs ne seront pas sauvegardés car ils n’apparaissent que sous forme de raccourcis). J’attends les nouvelles versions pour éventuellement utiliser Google Drive en complément de Dropbox. Et pourquoi ne pas faire pointer les 2 services sur le même répertoire pour avoir une double sauvegarde ?

Pour conclure, Dropbox reste le logiciel que j’utilise pour sauvegarder mes sites internet, mes documents administratifs, mes documents de voyage, …

Et vous, avez-vous testé Google Drive ? Quels ont été vos impressions ?