Vivre à Barcelone pour quelques jours

Je suis allé à Barcelone en juillet et j’en suis bien content. Vivre à Barcelone quelques jours fut très agréable. Il y a énormément de choses à faire à Barcelone, il y fait chaud, on peut s’y loger pour pas cher et cela faisait des années que je n’avais pas mis les pieds en terre hispanique. Voici un petit récit de voyage où je révèle quelques astuces de nomade et raconte quelques-unes de mes expériences : beaucoup de promenades dans la ville, bains de minuit dans la méditérannée, festival Montjuïc, rencontres Couchsurfing…

Vivre à Barcelone

Où dormir à Barcelone ?

C’est encore grâce à AirBnb que j’ai logé 8 jours à Barcelone. Le premier appartement que j’ai partagé avec Mad, Clara, Charly et Anna, notre hôte, est situé dans les quartiers quasiment piétons, aux ruelles très étroites, près de l’avenue Via Garcia. Nous aimions nous perdre dans les ruelles barcelonaises, pour enfin trouver la place John Lennon, où nous attendais de délicieuses « ensaladas ». Le métro Fontana, proche de chez Anna, nous permettait de nous rendre partout en ville. Petite astuce de voyage pour le métro barcelonais : prenez un ticket 10 trajets plutôt que les tickets simples à 2 euros l’unité. C’est un peu plus de 5 euros, vous ferez donc des économies dès le 5ème trajet.

4 jours plus tard, je trouvais un second logement, de nouveau via AirBnb, mais cette fois-ci en dernière minute. Javier, musicien flamenco et grand bricoleur m’accueillait chaleureusement dans son appartement le jour même où je l’avais contacté par internet. Encore une fois pour un tarif imbattable, 12 euros la nuit, soit 2 fois moins chère qu’une auberge de jeunesse dans le centre. C’était ma première réservation de dernière minute avec Airbnb et tout c’est bien passé. J’avais une chambre de « colocataire » avec un bureau, je disposais d’internet et j’ai même été reçu avec des toasts de saumon ? Que demander de plus ? Sans Airbnb ou Couchsurfing, se loger à Barcelone peut être assez cher. Alors préférez loger chez l’habitant plutôt qu’aller à l’hôtel.

Où manger à Barcelone ?

Les barcelonais mangent en général vers 14h le midi et vers 22h le soir. Comme souvent en voyage, les menus nous laissent cois. On y trouve de nombreuses et improbables tapas, au poulpe, au calamar, beaucoup de jambon, de chorizo et de carpaccio. Si vous venez du Nord de la France ou de Belgique, vous serez très déçu des French fries, servies en trop petites quantité. Par contre, la gastronomie espagnole possède un gros avantage pour un français : les pains et fromages, très goûtus. Malgré tout, manger à Barcelone revient assez cher, à moins de connaître les bonnes adresses ou d’être fan de fast-food. Pendant ce séjour, j’ai donc préféré cuisiner moi-même chez mes hôtes : les marchés sont très agréables et les fruits et légumes n’y sont pas chers.

Comment reconnaître un barcelonais ?

Le look des barcelonais est souvent très original : beaucoup sont tatoués et abordent des chevelures très hippies. Ils se déplacent énormément en skate, miniboard et longboard. On aurait dit la Californie. J’ai même vu plusieurs trentenaires en trottinette. La ville compte de nombreux vélos (leur nombre est néanmoins loin derrière Amsterdam ou Munich) mais les vélos en libre circulation ne peuvent pas être loués avec une carte bancaire : dommage. Il faut au préalable passer par l’agence des transports. Autre détail qui m’a marqué : alors que les belges adorent se faire la bise (une seule), même entre mecs, les africains, les poignées de mains à rallonge, les barcelonais semble être friands des tapes sur l’épaule. Il n’a pas été rare d’en recevoir après quelques discussions difficiles, en espagnol, pour demander mon chemin. Les tenues des barcelonais sont aussi excentriques que leurs chevelures. Beaucoup de fringues arrachées, des shorts très courts pour « chicas » et une inexplicable passion pour les super héros. Je m’apprêtais à voir des personnes moins conventionnelles qu’en France et à faire des rencontres à Barcelone : ce fut choses faites.

Fait-il bon vivre à Barcelone ?

La ville de Barcelone est parsemée de chaises encrées au sol, souvent disposées par paires : une vraie incitation à la discussion entre amis, plutôt en fin d’après-midi, autour d’une bonne cerveza bien fraîche : « la estrella », littéralement « l’étoile », la San Miguel, ou plus forte, la Moritz Epidor. Il y fait bon vivre à Barcelone, plus pour l’ambiance de ses rues que pour les monuments touristiques, souvent noires de monde. Voilà d’ailleurs une petite dédicace à mon ami Mikos qui adore se prendre en photo devant les monuments en construction :

Echaffaudage Sagrada Familia

Spéciale dédicace à Mikos !

Quelques photos de Barcelone :

J’ai déjà beaucoup parlé de Barcelone sur mon blog et je ne vais non plus vous raconter tout mon voyage. Il existe des tonnes de sites internet et de guides sur cette ville qui est devenu une forteresse touristique. Je termine donc ce billet avec quelques photos de Barcelone que vous pouvez aussi retrouver sur ma page Facebook.

antikapitalista

Camionnette parquée aux nuits de Montjuïc

cigarettes Ché

Kalagan fait de la résistance !

meeting couchsurfing a barcelone

Meeting couchsurfing à Barcelone

plages de barcelone

Plages de Barcelone

facade arriere sagrada familia

Facade arrière de la Sagrada Familia