86

Pourquoi et comment devenir minimaliste ?

A chaque fois que je rentre en France et que je passe quelques temps avec mes amis et ma famille, je m’aperçois à quel point je suis devenu minimaliste. C’est une philosophie qui est ancrée dans ma personnalité, une manière de vivre qui me parâit aujourd’hui naturelle. J’avais d’ailleurs participé en 2012 à un projet d’études à l’Université des Lumières de Lyon, pour lequel des étudiants m’ont interviewé sur le minimalisme.

Le voyage m’a énormément aidé à devenir minimaliste.

Si vous n’arrivez toujours pas à vivre avec peu, en vous focalisant sur ce qui compte vraiment, je vous invite à lire ce billet écrit par Kevin, du blog le-minimalisme.fr.

Quel est sa vision du minimalisme ? Tout le monde devrait-il devenir minimaliste ? Et comment s’y prendre quand on veut simplifier sa vie pour l’optimiser ?

Devenir minimaliste

J’ai pris la décision de travailler à mi-temps. Pourquoi ? Parce que je me suis rendu compte que j’avais envie d’utiliser mon temps d’une autre manière. Parce que j’avais des projets qui me tenaient à cœur. Parce que j’avais cette impression de m’éparpiller, que je faisais beaucoup de choses mais peu de choses qui comptaient réellement pour moi.

Devenir minimaliste est la voie idéale pour remettre les choses à plat. Elle va t’apporter une « structure » qui te rendra plus efficace dans ce que tu fais, plus conscient de ce qui est réellement important et plus libre, tout simplement.

Devenir minimaliste, c’est avoir moins de possessions ?

C’est vrai qu’on le comprend souvent comme ça. La première image que l’on a du minimalisme, c’est cet aspect matériel : je dois désencombrer mon chez-moi, c’est-à-dire jeter ou vendre ce qui n’a plus sa place chez moi. Je dois avoir un lieu de vie simple et ne posséder que très peu d’objets. Et en effet, vu sous cet angle, cela peut paraître contraignant pour certains. On reste attaché à nos objets et à première vue, on ne voit pas en quoi avoir moins de choses chez soi peut nous apporter quoi que ce soit.

Mais devenir minimaliste ne doit pas être une contrainte. C’est une voie qui nous permet de trouver ce qui nous est essentiel et de supprimer tout le superflu qui pourrait nous détourner de cet essentiel. En quelque sorte, il s’agit de ne posséder ou de ne faire que les choses qui comptent réellement pour nous.

Le désencombrement est une première étape essentielle. Mais le minimalisme va plus loin. Devenir minimaliste c’est se dire : « J’arrête de me disperser et je vais maintenant utiliser mes ressources (mon temps, mon énergie, mon argent) à ce qui compte vraiment pour moi. »

Chacun a donc « son » minimalisme. Si tu as trouvé ta voie et que tu consacres ton temps, ton argent, ton énergie à avancer sur cette voie, tu es minimaliste.

Mais qui peut réellement se dire minimaliste ? Il nous arrive à tous de dépenser parfois notre argent dans des choses sans intérêt ou de perdre notre temps parfois devant la télévision. Faire des efforts pour consacrer nos ressources à notre essentiel, c’est ça devenir minimaliste.

Tout le monde pourrait devenir minimaliste.

Devenir minimaliste, c’est optimiser sa vie.

C’est posséder moins pour vivre plus. C’est améliorer ses relations pour ne s’entourer que de celles qui nous portent et nous font grandir. C’est choisir les projets qui ont un sens particulier pour nous et qui nous rendent heureux.

Devenir minimaliste

Si tu regardes autour de toi, les gens qui « réussissent » sont des personnes minimalistes. Elles arrivent à se concentrer sur une seule chose et à consacrer toutes leurs ressources (leur temps, leur argent et leur énergie) à un objectif. Ces personnes travaillent de manière efficace et ne travaillent pas juste pour travailler. Elles cherchent à réaliser l’action qui leur amènera le plus de résultat avec un minimum d’efforts. Et en même temps, c’est savoir ce qui est important et prendre du temps pour soi et ses proches.

Mais concrètement, qu’est-ce que cela peut changer pour toi ?

Finances : Tu vas prendre du recul sur la société de consommation. Tu ne vas pas t’arrêter de consommer, mais tu vas consommer autrement. Dépenser ton argent ne doit plus être une sorte de loisir ou de passe-temps. Utiliser son argent, oui, mais uniquement quand c’est essentiel et quand cela t’apporte réellement quelque chose. Tu verras que tu feras une économie non négligeable en adoptant cette démarche. Certains arrivent à se débarrasser de certaines dettes ou à mettre pas mal d’argent de côté ainsi.

Relations : On est la moyenne des 4 personnes que l’on fréquente le plus. Pourquoi ne pas arrêter d’accumuler les relations superficielles ? C’est une perte de temps et parfois même une perte d’énergie. Choisis tes amis avec soins et non pas parce qu’ils ont été placés sur ta route à un moment donné. Les relations toxiques, tu ne connaîtras plus. Il faut tout simplement tracer un trait sur ces relations qui ne nous apportent rien.

Professionnel : Être plus efficace dans son travail, cela veut dire faire mieux mais en moins de temps. Concrètement, soit tu vas travailler moins, soit tu obtiendras davantage de résultats. Dans tous les cas, tu es gagnant. Et quel plaisir lorsque tu as un « système de travail » qui te permet d’accomplir 2 fois plus ou 2 fois mieux que ce que tu faisais avant. C’est des habitudes ou des petites astuces à adopter et qui peuvent parfois faire toute la différence.

Temps : Le temps est ta ressource la plus précieuse. Tu dois l’utiliser de manière intelligente. Devenir minimaliste te donnera un nouveau sens des priorités. Tu feras peut-être le choix, comme moi, de gagner moins d’argent pour avoir plus de temps. Ce choix n’est pas naturel et on te pousse généralement à aller dans l’autre sens mais, pour quelle raison ? Pour pouvoir économiser et profiter pleinement de ton temps par la suite ? J’arrive à être très heureux en consacrant ce temps gagné à apprendre, à développer de nouveaux projets ou passer des moments avec les personnes que j’aime.

Devenir minimaliste

Style de vie : C’est pour moi l’aspect le plus important du minimalisme, le lifestyle. Tu vas pouvoir rééquilibrer certaines choses dans ta vie. Est-ce que cela vaut la peine de travailler autant si c’est pour en profiter 4 semaines dans l’année ? N’est-ce pas une meilleure idée de vivre davantage d’expériences plutôt que d’amasser davantage d’objets ? Réfléchis et décide de ce qui est le plus important.

Par expérience, et tu dois sûrement le savoir, obtenir plus de biens matériels ne rend pas plus heureux. Cela te procure juste un moment de plaisir vite oublié. Mais avoir un projet passionnant, être dans une relation de grande valeur ou vivre des moments de qualité, ça, ce sont des choses qui rendent heureux.

Voilà quelques avantages à devenir minimaliste mais tu peux en trouver d’autres sur cette page. C’est vraiment un style de vie qui va impacter l’ensemble de ta vie.

Travaillez sur internet en voyageant

Je vous envoie GRATUITEMENT les meilleurs articles, le podcast et toutes les ressources pour travailler sur internet tout en voyageant... Et vous continuez votre lecture, sans rechargement de la page.

Je commence par quoi ?

La première chose à faire est de mettre de l’ordre. Tout remettre à plat pour pouvoir commencer sur de bonnes bases.

Tu peux commencer par mettre de l’ordre autour de toi, de cette manière tu mettras de l’ordre en toi-même également.

Cette étape est le désencombrement. Elle consiste à se débarrasser ou à vendre les choses qui ne te sont plus utiles ou qui ne t’apportent rien. Regarde autour de toi et demande-toi si tu as besoin de tout ça.

Devenir minimaliste

Plusieurs méthodes existent pour faire ce désencombrement. La méthode KonMari est assez populaire et son livre pourra sûrement t’aider pour ça.

Personnellement, je l’ai fait pièce par pièce. J’entrais dans une pièce avec mon sac à la main. Tout ce que je n’avais pas utiliser depuis plusieurs mois, dans le sac. Tout ce qui prenait la poussière et qui ne servait à rien, dans le sac. Tout ce que je ne trouvais pas particulièrement beau, dans le sac. Cela m’a pris un mois mais cela a complètement changé mon chez moi et mon état d’esprit.

Petit bonus du désencombrement, il est plus facile par la suite de faire le ménage : gain de temps et d’énergie. En revendant ses vieux objets, on peut même récolter un peu d’argent de poche.

Cette première étape terminée, vient le moment ensuite de mettre de l’ordre dans sa tête.

Pour moi, le meilleur outil pour réaliser cette deuxième étape est le crayon et la feuille de papier. J’insiste là-dessus parce que je trouve ça presque magique. Les choses écrites ont plus d’impact comparées à celles que l’on a uniquement en tête.

Avec son crayon et sa feuille, écrire tout simplement des questions qui vont nous aider à y voir plus claire dans notre tête : « Qu’est-ce qui est important pour moi ? », « Pourquoi je fais ce que je fais ? », « Qu’est-ce qui n’est pas si important dans ma vie et qui pourtant prend une grande place ? »

Le but est d’être le plus honnête possible en répondant à ces questions. Et là encore, il faut écrire tes réponses sur la feuille.

Une fois cette étape terminée, c’est l’heure maintenant de passer à l’action.

Que vas-tu abandonner ? Une relation, une activité ? Dans quoi vas-tu passer davantage de temps ? Est-ce qu’il faut que tu travailles davantage ? Que tu travailles moins ?

Pour exemple, il y a 1 an, j’ai pris la décision d’arrêter la course à pied. C’était un sport que j’adorais pratiquer mais qui me prenait plusieurs heures par semaine. Et quand j’ai commencé à avoir des blessures qui me suivaient pendant plusieurs mois je me suis demandé si cela en valait vraiment la peine.

Aujourd’hui, je fais un autre sport, de manière moins intensive et pour l’instant, cela me convient parfaitement.

C’est là un moment où il faut vraiment remettre les choses à plat et prendre des décisions qui casseront sûrement certaines vieilles habitudes.

Les bonnes habitudes à adopter

Une habitude minimaliste est une habitude qui demande peu d’efforts pour un maximum de résultats.

C’est quelque chose que j’ai pu essayer et qui m’a rendu plus efficace et tout simplement plus heureux.

Et pour commencer, quelque chose de très simple que tu peux faire en 5 minutes : la méditation. C’est une pratique qui est géniale parce qu’elle te permet en très peu de temps de te recentrer sur toi-même et de prendre du recul sur certaines choses. Tu seras davantage en paix avec toi-même et avec tes pensées.

Ecrire tes objectifs le matin est quelque chose de magique également. J’ai l’impression que lorsque je le fais, je passe en quelque sorte un contrat avec moi-même et quelque part, cela me force à avancer. Et petite précision, des objectifs en lien avec les projets qui te tiennent particulièrement à cœur doivent être dans la liste. Tu verras, tu seras beaucoup moins disperser.

Lire tous les jours sur des thèmes qui sont importants pour toi. Cela ouvre ton horizon de manière impressionnante. Je n’avais pas pour habitude de lire avant. Mais il y a quelques mois je me suis dit que chaque matin, je ferai en sorte de lire 30 minutes. Et maintenant, j’y arrive sans problème.

Si tu ne l’as pas encore fait, revends ta télévision. Tout est sur Internet aujourd’hui. Devant la télévision, tu es passif et tu ne choisis pas tout le temps ce que tu regardes. Personnellement, cela ne m’apportait rien de particulier et je vis très bien sans depuis. C’est un moyen de se libérer un temps énorme et de ne plus avoir l’esprit encombrer par toutes ces informations superflues. Tu peux aller voir l’article de Kalagan, qui nous explique bien comment faire une diète informative.

Fais le lien entre ton temps et ton argent. Si tu gagnes 30€ de l’heure par exemple en travaillant et que tu veux te payer une belle chemise à 30€, demande-toi si cette chemise vaut 1 heure de ton temps. Cela rend plus concret l’acte de consommer et peut freiner parfois certaines ardeurs…

Sois reconnaissant des petites choses que tu as. Depuis que j’ai commencé à le faire quotidiennement, j’apprécie beaucoup plus les petits moments simples. Si tu prends un moment le matin pour juste dire merci, tu verras que cela changera peu à peu ton état d’esprit.

Devenir minimaliste

Et une dernière habitude, demande-toi régulièrement (1 fois tous les 3 mois) si tu es sur la bonne voie. Est-ce que les choses qui étaient importantes pour moi il y a 3 mois le sont toujours ? Là encore, n’oublie pas ta feuille et ton crayon !

N’hésite pas à me donner ton avis sur ce style de vie dans les commentaires.

À bientôt.

Vous avez aimé cet article ?

Notez-le en 1 clic

[Total : 15    Moyenne : 4.5/5]