51

Location Airbnb : la méthode Kalagan pour boycotter les hôtels

Cela fait bien longtemps que j’ai troqué l’hôtel contre Airbnb. J’y dispose toujours d’une bonne connexion internet et de tout ce dont j’ai besoin pour limiter mes dépenses en voyage. C’est en général très propre et j’ai toujours été accueilli par des personnes très amicales, qui connaissaient leur ville et qui m’ont aidé à mieux la découvrir. J’explique aujourd’hui aux néophytes ce qu’est Airbnb et comment ça marche. Et pour les nomades digitaux, vous découvrirez dans cet article, en exclusivité, la méthode Kalagan pour dénicher des locations Airbnb pas chères à l’étranger.

Lors de mes voyages, j’évite autant que possible les hôtels. Ce sont en général des lieux chers, sans vie apparente, aseptisés. Les chambres abritent pendant quelques jours des voyageurs, sont nettoyées, puis en abritent de nouveaux… Dans une chambre d’hôtel, ce sont les objets qui dominent, jamais les hommes qui y vivent. Comment savoir qui était dans votre chambre avant que vous y preniez place ? Je ne voudrais pas non plus généraliser car il m’est arrivé de loger dans des petits hôtels ou auberges de jeunesse très sympas, comme la Candelaria à Valladolid ou bien cet hôtel inconnu des guides à Nairobi, où j’y ai passé quelques semaines tellement les dames qui géraient le lieux étaient agréables. Et je ne parle pas non plus de la fois où Kenya Airways m’a offert une nuit dans un hôtel 5 étoiles à Nairobi. Mais dans beaucoup de cas, je préfère aux hôtels et autres auberges de jeunesse les colocations Airbnb.

Airbnb, c’est quoi au juste ?

Êtes-vous un adepte du Couchsurfing ? Airbnb, c’est le même principe, mais en payant. Certains diront que c’est encore une fois une pratique anciennement gratuite qui devient une pratique payante. Et ils ont raison ! Airbnb surfe sur l’idée du Couchsurfing, en y rajoutant des prix. C’est aussi simple. Mais si le taux de pauvreté en France a diminué entre les années 60 et 90, puis stagné jusque dans les années 2000, entre 2002 et 2011, il a augmenté de 30% ! (voir les stats ici). Et cette réalité touche à présent la grande majorité des pays occidentaux. Le logement étant la première source de dépense des Français, quoi de plus normal qu’on essaye d’en tirer quelques revenus, surtout si ces revenus permettent de payer une partie du loyer. Voyons plutôt Airbnb comme un moyen de trouver des colocataires temporaires.

Les hôtes inscrits sur Airbnb font donc payer la location de leur logement ou d’une de leur chambre. Airbnb se positionne plutôt dans le service semi-professionnel que dans l’hébergement de dépannage : toutes les chambres Airbnb que j’ai loué étaient toujours très propres. On m’a toujours donné des serviettes et des draps. Une fois, à Barcelone, j’ai été accueilli avec un plateau de saumon fumé ! Et je n’avais payé que 12 euros la nuit…

Inscrivez-vous sur Airbnb et recevez 24 euros de crédit pour votre prochain voyage

Travaillez sur internet en voyageant

Je vous envoie GRATUITEMENT les meilleurs articles, le podcast et toutes les ressources pour travailler sur internet tout en voyageant... Et vous continuez votre lecture, sans rechargement de la page.

Mes expériences chez Airbnb :

Depuis que je suis nomade digital, j’ai bien dû vivre en colocation dans plus d’une vingtaine de maison ou d’appartement en Airbnb. Pour quelques jours, quelques semaines, voire un mois ou deux, j’ai toujours été satisfait du rapport qualité/prix et j’ai fait des rencontres qui parfois, notamment à Mexico, sont devenus après mon séjour des amis. Voici quelques exemples de lieux où j’ai vécu. Je n’y ai jamais payé plus de 10-20 euros la nuit :

location-airbnb-mexico-gustavo location-airbnb-mexico-danny location-airbnb-mexico-rosa location-airbnb-mexico-maja location-airbnb-barcelone-anna location-airbnb-mexico-abraham

Airbnb : une machinerie bien huilée

Airbnb est une des startups sur internet qui a le mieux fonctionné ces dernières années. Aujourd’hui, c’est plus de 11 millions de voyageurs et 600 000 logements de part le monde. Pour illustrer la popularité de Airbnb, regardez l’évolution de la requêtes « Airbnb » sur Google Trends :

Airbnb Google Trend

Je voudrais bien avoir les mêmes courbes sur Kalagan.fr…

A propos des fonctionnalités : le moteur de recherche du site internet est un des plus complets qui soit. Les outils de filtrage et de localisation sont particulièrement bien pensés, et pour chaque recherche, il est possible de visionner directement sur la page des résultats les photos du logement via un carousel. Airbnb propose aussi un système de wishlist qui permet facilement de créer des favoris.

Location Airbnb à Londres

Combien coûte une location Airbnb ?

Niveau tarif, Airbnb s’adresse à tous types de voyageur. A Barcelone, j’ai trouvé pour le soir même, en me connectant dans un Mac Donald une chambre à 12 euros la nuit : rudimentaire mais bien placée dans la ville. Dans le centre de Mexico, c’était un peu plus de 300 euros pour un mois. J’ai logé plusieurs semaines dans une villa avec piscine pour un peu plus de 100 euros la semaine (j’avais pour le coup utilisé la méthode Kalagan – voir ci-dessous). Pour comparer avec une des villes les plus chères du monde en terme de location, à Paris, on trouve pas mal d’annonces de studios corrects dans le centre-ville, pour moins de 40 euros la nuit. Et si vous voulez faire dans le haut de gamme, on trouve aussi des suites et appartements gigantesque pour 500 euros la nuit ! Voici comment fluctuent les prix sur Airbnb :

La durée du séjour : il est possible pour les loueurs de déterminer un tarif à la nuit, à la semaine ou au mois. En général, plus on reste longtemps, moins c’est cher ;

Le nombre de personnes : c’est encore une fois le loueur qui détermine ses tarifs. Beaucoup proposent le même prix pour une ou 2 personnes. D’autres augmentent un peu le prix pour la deuxième personne. Il y a aussi une fonctionnalité optionnelle « Voyageur supplémentaire » : c’est par exemple « 6 euros la nuit après le premier voyageur » ;

Caution : certains loueur spécifient dans leur fiche de location une caution (clés perdues, dégradation diverses…). Cette caution n’est ni prélevée ni soumis à quelconque autorisation de prélèvement. S’il y a problème, le loueur pourra le déclarer au maximum 48h après le départ de ses hôtes. Airbnb jouera donc le rôle de médiateur et validera le remboursement auprès des 2 parties. Mais en général, à moins que ce soit un grosse détérioration, les hôtes et leurs invités s’arrangent entre eux en cas de problème.

Frais de ménage : cela arrive que le loueur demande des frais de ménage. C’est pas systématique et le paiement est fait dès la réservation sur Airbnb.

Frais de service Airbnb :  Airbnb prend bien évidemment une commission sur chaque transaction. Pour le voyageur, cette commission est proportionnelle au tarif de la location. Airbnb facture 6 à 12% de frais de commission sur une réservation.

La méthode Kalagan pour louer sur Airbnb :

Airbnb est clairement devenu mon type de logement préféré pour mes voyages. C’est ma manière de faire de la colocation à l’étranger. Ce mode de logement est parfaitement adapté au mode de vie d’un nomade digital : les tarifs sont corrects, je dispose toujours d’une cuisine, d’une bonne connexion internet privée, d’une machine à laver, d’un frigo… C’est en général des endroits calmes pour travailler sur internet (les hôtes sont souvent absents la journée) et cela me permet de « socialiser » et de faire beaucoup de rencontres (ce qui est important quand on travaille tout seul sur internet). Pour un nomade digital, c’est donc incomparable à un hôtel ou une auberge de jeunesse. Ceci dit, quand je fais des « pauses voyage » pendant plusieurs jours sans travailler, je continue de temps en temps à dormir dans des auberges de jeunesse, chez des couchsurfeurs ou dans des hôtels bon marchés.

J’ai discuté avec tous mes hôtes et même étudié le phénomène Airbnb du point de vue du loueur. Beaucoup de personnes ne vivent quasiment que de cette activité. C’est par exemple le cas d’Abraham à Mexico, qui grâce à Airbnb, peut travailler de chez soi, s’occuper de sa petite fille et l’éduquer au quotidien. Dans leur « Oasis », ils comptent 6 chambres. Dans ce genre de logement, il est intéressant d’avoir des hôtes temporaires pour quelques jours, et d’autres pour quelques semaines voire quelques mois. Cela permet d’augmenter le « taux de remplissage ». Beaucoup d’hôtes veulent tout simplement un revenu d’appoint pour payer une partie du loyer ou financer leur achat immobilier. La plupart d’entres eux ne veulent pas passer beaucoup de temps à trouver des locataires.

En plus des 6 à 12% que doit payer le voyageur, le loueur payent 3% du total. Il peut en plus de cela avoir des frais bancaires et des frais de change, qui dans certains pays comme le Mexique, sont tout simplement exorbitants. Je me suis donc dit qu’il était possible, sans enfreindre le règlement d’Airbnb, de m’arranger directement avec les loueurs pour baisser les prix… Et ça marche du tonnerre !

Airbnb n’impose pas l’exclusivité. C’est à dire qu’un loueur peut être inscrit sur Airbnb, sur d’autres sites de location en ligne, peut avoir un site internet dédié à son activité et peut également traiter directement avec ses hôtes.

La méthode Kalagan est donc la suivante :

  • 1: je contacte l’hôte via Airbnb pour voir si le courant passe bien et je lui demande si son logement est disponible plusieurs jours, voire plusieurs semaines. Mon interlocuteur comprend tout de suite que si le logement me plaît, je lui demanderai de rester plus longtemps ;
  • 2: je fais une réservation via Airbnb pour 2 ou 3 jours. Cela me permet de rencontrer mon hôte, de m’assurer que la chambre me convient, que la connexion internet est suffisamment rapide pour travailler correctement, que le quartier est vivant… ;
  • 3: une fois sur place, en général après la première nuit, je propose à mon hôte s’il est possibile de rester plus longtemps et de le payer directement dans la monnaie locale. Je lui explique que nous sommes tous les 2 gagnants ;
  • 4: mon hôte accepte car je suis de très bonne compagnie et que je cuisine bien 🙂 Mais aussi car c’est plus rentable et plus facile à gérer pour lui. J’obtiens alors des réductions qui varient entre 30% et 50% !

J’ai proposé cette méthode à une dizaine d’hôtes sur Airbnb. Sans exception, ils ont tous acceptés !

Vous voilà donc au courant de la méthode Kalagan pour boycotter les hôtels et vivre de bonnes expériences avec Airbnb, à des prix très abordables. Qu’en penses-vous ? Êtes-vous déjà utilisateur d’Airbnb ? Allez-vous peut-être le devenir en cliquant sur le lien ci-dessous ?

Vous avez aimé cet article ?

Notez-le en 1 clic

[Total : 10    Moyenne : 4.8/5]